Musées en Algérie

Related Posts

Yasmina Khadra ou la campagne électorale inachevée. Entretien

15/04/2014

alg Khadra 110«J’ai parcouru 10 000 km à travers l’Algérie et j’ai constaté combien notre peuple est traumatisé par un demi-siècle de démagogie et de désillusions. Je pensais naïvement que j’allais être rejoint par les intellectuels et les célébrités de mon pays et je me suis retrouvé totalement seul dans l’arène.»

Le soleil sous les armes. Kateb Yacine, Jean Sénac, Mohamed Dib

07/02/2005

C’est par une œuvre unique en son genre, étrange, fracassante et «sauvage» que la littérature algérienne s’imposa au monde comme la nation était en train de le faire dans la lutte armée. En 1956, paraissait le roman de Kateb Yacine, Nedjma, saluée comme un événement par les plus grands critiques parisiens, tandis que la poésie de Sénac vibrait de l’espoir dont l’Algérie était, à ses yeux, porteuse. Toutefois, si la plupart des grands noms de la littérature algérienne se sont fait connaître pendant la guerre de libération, beaucoup sont morts ou se sont tus sans avoir accompli une œuvre. Seul Mohammed Dib a poursuivi avec patience et sans fracas une œuvre sans compromission avec le pouvoir, dégagée des contingences idéologiques et du faux problème linguistique.

L’Algérie, terre d’é(im)migration

10/05/2010

L’Algérie,  terre d’é(im)migrationL’Algérie a beau être riche, elle continue d’être le pays d’émigration qu’elle était déjà au début du 20e siècle, lorsque la colonisation poussait les Algériens autochtones à un exode massif vers la métropole française.