1974-2004. Des nouvelles d’Algérie

  1974-2004. Des nouvelles d’Algérie Créés par Jean-Lou Guérin, les mardis littéraires du Café Saint-Sulpice ont lieu, chaque semaine, dans le souci de refléter la diversité de la littérature contemporaine. Celui-ci confie le choix et la présentation des auteurs à des personnalités tour à tour différentes. Après des écrivains méditerranéens tels que Maïssa Bey, Alia Mabrouk, Nedim Gürsel ou encore Asli Erdogan, Cécile Oumani présente, ce mardi, le travail de Christiane Chaulet Achour. Spécialiste de littératures francophones, professeur de littératures comparées à l’Université de Cergy-Pontoise, Christiane Chaulet Achour a rassemblé, dans une anthologie publiée aux Editions Métailié, un choix de nouvelles algériennes s’étalant sur 30 ans: 1974-2004. Des nouvelles d’Agérie.
«Toutes les nouvelles», peut-on lire dans la présentation de l’anthologie «ont été écrites entre 1974 et 2004, trois décennies de changements opérés plus au niveau de la société civile que du pouvoir. De ces longues années, le lecteur trouvera chez les 25 auteurs de ce recueil toute une gamme de lecture allant de l’humour au sarcasme, de la dérision au tragique, de la complicité affectueuse à l’apparente indifférence. Il verra revenir le journaliste, l’émigré, le jeune chômeur, le fonctionnaire au destin obscur, des conflits de générations de toutes sortes. Mais ce qui est notable, c’est la forte présence des femmes écrivains, loin des stéréotypes et des clichés attendus».

La soirée se déroulera comme à l’accoutumée sous forme de dialogue avec l'auteur et de lectures.

A découvrir ou à redécouvrir à travers la brièveté de ces récits: Mouloud Mammeri, Mohamed Dib, Nourredine Saadi, Rachid Mimouni, Leila Sebbar, Jamel Eddine Bencheich, Rabah belamri, Habib Tengour, Habbib Hayyoub, Boualem Sansal, Hawa Djabali, Maïssa Bey, Mourad Yelles, Aziz Chouaki, Karima Berger, Arezki Metref, Lazarhri Labter, Tahar Djaout, Waciny Laredj, Soumya Ammar Khodja, Anouar Benmalek, Mohamed Sari, Amar Mezdad, Sofiane Hadjadj, Salim Bachi. Rédaction Babelmed
(13/12/2005)

Related Posts

Portrait d’une Algérienne comme les autres

10/05/2010

Portrait d’une Algérienne comme les autresEn septembre Louiza Chennoub, 45 ans, fait ses valises pour rentrer en Algérie. Elle a au fond d’elle depuis des mois un sentiment de manque, d’une absence. Louiza est pourtant ce qu’on peut appeler un parcours réussi.

Radio M, première radio libre d’Algérie?

15/12/2014

xxx yyyradioM3 110Tandis que le champ de l’audiovisuel peine à s’ouvrir en Algérie, que celui des radios est encore gelé, Radio M prend plusieurs longueurs d’avance pour devenir une des premières radios libres du pays. Entretien avec Nejma Rondeleux, journaliste de l’équipe de Radio M. (Ebticar/Radio M)

Algérie. L’amour à vingt ans: une bataille contre les tabous

06/03/2008

Algérie. L’amour à vingt ans: une bataille contre les tabousPar leurs silences, leurs réponses laconiques et leur exubérance les jeunes algériennes expriment une volonté farouche de briser les carcans religieux et traditionnels.