Shkoun ZeMeKen?

  Shkoun ZeMeKen? ZeMeKeN est un collectif de musiciens tunisiens amateurs. Ils insistent d’ailleurs beaucoup sur le terme et pour qu’il soit prononcé en «roulant bien le 'r'». Le nom du groupe est la concaténation de Zemen (le temps) et Meken (le lieu) et incarne ainsi la notion du spatio-temporel. En arabe dans le texte «Bil 3arbi: win, waqtesh, kifesh, 3alesh ou bqadesh?».

Ils ont d’abord crée leur site pour rendre les chansons de Zemeken disponibles à tous. En effet, tous les membres du groupe savent jouer à quelque chose : guitarra, darbouka, shkoba, , shitranj wella dama….belote. Parmi les morceaux du groupe à télécharger absolument: le langoureux «El Hob», la version comique de «Oum Michel», la mère Michèle tunisienne et acoustique, ou la version électro de «Shamel Jenoub»…. Shkoun ZeMeKen? Mais le site propose aussi des liens (site web, clip video, mp3 etc.) vers des groupes innovateurs et non commerciaux, qui mélangent volontiers la musique orientale, arabe, gnawa ou chaabi avec des styles musicaux divers (l'électro, le raggae ou le rock), les choix de Zemeken vont du connus au moins, bravant les labels et les catégorisations stériles…Comme on aime. Le site Zemeken, au gré du temps, s’est aussi enrichi de milles autres farces, infos et coups de cœur sur la culture tunisienne contemporaine et alternative présentée avec humour, sympathie et un bilinguisme délirant. Parmi les nouveautés, l’invention de «Gattous», le nouveau membre du groupe : «Attention, c'est un gattous blid yassir, mitmalli7 mittor7, kassoul jiddan » et il adore le hip-hop! Les membres du groupe lui cherche un nom de baptême et les internautes peuvent voter eux aussi pour le meilleur patronyme. Plusieurs vidéos du chat hip-hop peuvent être téléchargées du site.

ZeMeKen est, entre autre, en train d'enregistrer son premier «3alboum» dont la sortie est prévue pour mars 2006. Il sera intitulé "Shakmonistan" et sera composé d'une dizaine de morceaux. On l’attend avec impatience et le sourire aux lèvres. Catherine Cornet

Related Posts

Rencontre avec Hichem Ben Ammar, documentariste tunisien

28/04/2009

Rencontre avec Hichem Ben Ammar,  documentariste tunisienHichem Ben Ammar est né en septembre 1958 à Tunis. Il a fait des Etudes en arts plastiques, et est diplômé de l'Ecole des Beaux Arts de Tunis. Critique de cinéma, animateur de ciné-club, enseignant de cinéma, programmateur de festival, Hichem Ben Ammar passe à la réalisation en 1998.

Tunisie. La société civile face aux défis de la transition

14/11/2015

defis 110

Depuis le printemps 2011 et le renversement du régime de Ben Ali, la Tunisie apparaît en quête de repères et expérimente un relatif foisonnement de la vie démocratique. Tout juste auréolé du prix Nobel de la paix en octobre 2015 qui récompense le travail de la société civile au cœur des défis de la transition (syndicats, ONG, associations, médias alternatifs, etc.), le pays reste confronté à d’incessantes menaces et instabilités. Reportage documentaire d’Olivier Roux, lauréat du concours JJEM  –  Jeunes Journalistes en Méditerranée . 

«Sarkha» ou le cirque du cri

29/06/2011

«Sarkha» ou le cirque du criCrier pour ébranler, crier pour se révolter contre le marasme ambiant: tel est le parti-pris de la compagnie Najma. Issue de l’association d’artistes des trois premières promotions de l’Ecole Nationale des Arts du Cirque de Tunis créée en 2003, cette formation est accueillie par le festival Cirque en chantier de l’Ile Seguin. Avec son spectacle «Sarkha», elle inaugure une pratique artistique étrangère à la Tunisie: le cirque.