Festival Au sud du cinéma

  Festival  Au sud du cinéma À l’occasion du vingtième anniversaire du Fonds Sud Cinéma, l’Institut Français de Coopération (IFC) de Tunis propose, du 27 janvier au 5 février, la projection de dix films venus d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie, sélectionnés parmi les quelque 320 longs-métrages soutenus depuis la création de ce fonds.
Le film de la cinéaste tunisienne Moufida Tlatli, Les silences du palais, ouvrira le festival, suivi d’un débat avec Jean-Michel Frodon, directeur de la rédaction des Cahiers du Cinéma.
Le Fonds Sud Cinéma encourage en effet, à travers des aides à la production, la création cinématographique sur tous les continents. Outil majeur de la coopération en matière de cinéma, il se veut vecteur de diversité culturelle mais aussi gage d’excellence. Une ambition récompensée puisque le Fonds Sud Cinéma est devenu un véritable label de qualité, favorisant une large promotion des films auprès des professionnels.

Parmi les autres films au programme:
- Hyènes (Sénégal, 1992, 110mn),
- La Reine de la nuit (Mexique, 1994, 128 mn),
- Les Gens de la rizière (Cambodge, 1994, 130 mn),
- West Beyrouth (Liban, 1998, 100 mn),
- Luna Papa (Tadjikistan, 1999, 117 mn),
- Ali Zaoua (Maroc, 2000, 90 mn),
- Platform (Chine, 2001, 193 mn),
- La Cienaga (Argentine, 2001, 102 mn),
- Lettre d’amour zoulou (Afrique du Sud, 2004, 105 mn).


Antonia Naim
(17/01/2006)
________________________________________________________________

Related Posts

Tunisienne: Citoyennes à PART ENTIERE?

04/03/2015

entiere 110Une série d’initiatives pour interroger la citoyenneté au féminin aura lieu cette semaine à El Teatro  ave un atelier d’écriture et la mise en scène spatiale des nouvelles par la metteure en scène Khaoula El Hadef, ainsi qu’une conférence/débat sur l’égalité successorale par des spécialistes et chercheur(se)s du texte saint. Tunis, El Teatro, jusqu’au 7 mars.

Cinéma tunisien. Les années 2000

30/09/2010

Cinéma tunisien. Les années 2000Depuis les années 2000, si on ne voit pas vraiment venir une nouvelle « vague » de réalisateurs, il y a cependant quelques noms sur lesquels on pourrait s'arrêter et chez qui la question du rapport à l'autre se pose autrement que chez leurs prédécesseurs.

Monastir: un rôle à jouer dans une réalité médiatique en crise

16/07/2012

jdc5_radio_110Avant et après le 14 Janvier, les médias régionaux ont été des protagonistes de l’information tunisienne. En effet, ils ont contribué de manière significative à l’amélioration et au changement du paysage audiovisuel du pays.