Festival Au sud du cinéma

  Festival  Au sud du cinéma À l’occasion du vingtième anniversaire du Fonds Sud Cinéma, l’Institut Français de Coopération (IFC) de Tunis propose, du 27 janvier au 5 février, la projection de dix films venus d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie, sélectionnés parmi les quelque 320 longs-métrages soutenus depuis la création de ce fonds.
Le film de la cinéaste tunisienne Moufida Tlatli, Les silences du palais, ouvrira le festival, suivi d’un débat avec Jean-Michel Frodon, directeur de la rédaction des Cahiers du Cinéma.
Le Fonds Sud Cinéma encourage en effet, à travers des aides à la production, la création cinématographique sur tous les continents. Outil majeur de la coopération en matière de cinéma, il se veut vecteur de diversité culturelle mais aussi gage d’excellence. Une ambition récompensée puisque le Fonds Sud Cinéma est devenu un véritable label de qualité, favorisant une large promotion des films auprès des professionnels.

Parmi les autres films au programme:
- Hyènes (Sénégal, 1992, 110mn),
- La Reine de la nuit (Mexique, 1994, 128 mn),
- Les Gens de la rizière (Cambodge, 1994, 130 mn),
- West Beyrouth (Liban, 1998, 100 mn),
- Luna Papa (Tadjikistan, 1999, 117 mn),
- Ali Zaoua (Maroc, 2000, 90 mn),
- Platform (Chine, 2001, 193 mn),
- La Cienaga (Argentine, 2001, 102 mn),
- Lettre d’amour zoulou (Afrique du Sud, 2004, 105 mn).


Antonia Naim
(17/01/2006)
________________________________________________________________

Related Posts

A El Ghettar, les habitants réinventent la démocratie directe

23/01/2015

bondy 110xxx yyyDans certains territoires comme El Guettar, les habitants ont mis en place de nouvelles méthodes de gestion locale, une sorte de réponse à l’absence de représentation étatique. (Ebticar/Tunisie Bondy Blog)

Du côté de l’Ichkeul

23/09/2008

Du côté de l’IchkeulCertaines montagnes doivent leur intérêt à un peintre (Sainte-Victoire est redevable à Cézanne), à un poète (Le mont Jinting est toujours reconnaissant au poète Li Po).

Tunisie-Libye : Une frontière qui dérange

13/04/2015

Rafika Bendermel raconte TBB | babelmed | culture méditerranéennefrontiere 110Les autorités la voient comme un lieu d’insécurité, les populations comme un barrage à leurs activités. Enquête et analyse de la situation de la frontière tuniso-libyenne et des activités d’une partie des populations frontalières. (Ebticar/Inkyfada)