Rencontres chorégraphiques de Carthage

  Rencontres chorégraphiques de Carthage Depuis cinq ans, les Rencontres chorégraphiques de Carthage rassemblent les tendances de la danse d’aujourd’hui, découvrant les nouvelles frontières de cet art du présent qui croise exigence artistique et inscription dans l’espace social, et drainant un public de plus en plus curieux de connaître les nouveautés de cette forme d’expression.
La multiplicité et la diversité des expressions chorégraphiques proposées par les différentes compagnies devrait offrir une opportunité majeure d'échange et de confrontation. Au programme de cette année, une vingtaine de spectacles réalisés par des compagnies tunisiennes, indiennes, françaises, thaïlandaises, espagnoles et égyptiennes.
Chaque journée sera organisée autour d’un thème précis: «voyages d’orient», «reflets d’Asie», «châteaux d’Espagne», «du pays du soleil levant», «caravanes», «états de grâce» ou encore «mamma africa».
Des stages et ateliers de Flamenco, de Bharata Natyam et de Butö seront également organisés au Centre Sportif et Culturel d’El Menzah 6, du 29 avril au 7 mai (de 10h à 14h). Une table ronde, prévue le 4 mai à 11h à l’espace Ness El fen, abordera le thème de «la transmission» et permettra aux professionnels d’ouvrir un débat avec le public.

Ces rencontres visent à valoriser l'art de la danse, à mobiliser les médias en sa faveur pour lui attirer de nouveaux spectateurs. En effet, d’après le constat effectué par les organisateurs de cette manifestation, les quelques rares spectacles chorégraphiques proposés au cours de la saison culturelle ne parviennent souvent qu’à toucher un public déjà acquis. Cet état de fait impose donc un travail continu de sensibilisation et de communication pour permettre à un public plus large de se familiariser avec cet art, qui utilise parfois un langage difficile d’accès pour les non-initiés.
Ces rencontres de Carthage répondent aussi à l’exigence de mettre en place, dans des lieux et des temps spécifiquement réservés à la danse, un projet artistique cohérent dans lequel création, diffusion, performance et action pédagogique conjuguent leurs efforts en vue d'opérer une ouverture significative vers le grand public, toutes tranches d'âge confondues.
Rédaction Babelmed
(29/04/2006)

Related Posts

Place de l’islam, Daech, causes de l’extrémisme religieux : ce que pensent les Nord-Africains

05/06/2016

place-islam1-110A l'exception de la Tunisie, les pays d’Afrique du Nord sont majoritairement en faveur de l’application de la charia comme unique source d'inspiration de la loi, tout en revendiquant la séparation des sphères politique et religieuse. (Ebticar/Le Desk)

Festival Au sud du cinéma

17/01/2006

Festival Au sud du cinémaDu 27 janvier 2006 au 05 février 2006 Institut Français de Coopération (IFC), Tunis, Tunisie Le film de la cinéaste tunisienne Moufida Tlatli, Les silences du palais, ouvrira le festival, suivi d’un débat avec Jean-Michel Frodon, directeur de la rédaction des Cahiers du Cinéma.

Tunisiennes: l’émigration via le mariage

02/06/2010

Tunisiennes: l’émigration via le mariageL’appel de l’ailleurs est irrésistible en Tunisie. Elles sont de plus en plus nombreuses à convoler en justes noces avec des Arabes vivant dans les pays du Golfe ou même ailleurs. Portrait de Sonia.