Soutenir les Syriens

 

Le soulèvement pacifique du peuple syrien pour la liberté, la dignité et la démocratie entre dans son 4e mois avec un lourd bilan: 1 500 morts, hommes, femmes et enfants, et plus de 10 000 détenus. Aquations (association culturelle) et Revivre (association qui s'occupe de la réhabilitation des anciens détenus d’opinion syriens) invitent artistes, poètes, écrivains, journalistes, responsables associatifs, syndicaux et hommes politiques à exprimer leur soutien et vous appellent à vous joindre à cette soirée en signe de solidarité vendredi 24 juin à partir de 19 heures, à l'annexe de la Bourse du travail de Paris, salle Eugène Hénaff, 29 bd du Temple, Paris 3e (métro Filles du Calvaire ou République).

Soutenir les Syriens

Parmi les participants:
Farouk Mardam-Bey (écrivain, éditeur),
Ernest Pignon-Ernest (peintre),
Noma Omran (chanteuse syrienne),
Oussama Mohamad (réalisateur syrien),
Beny Suarez (guitariste cubain) et plein d'autres dont vous…

 



Annexe de la Bourse du travail de Paris
Vendredi 24 juin à partir de 19 heures
Salle Eugène Hénaff, 29 bd du Temple
Paris 3e (métro Filles du Calvaire ou République)

Related Posts

Petite bibliothèque syrienne

18/09/2003

Petite bibliothèque syrienneArt Plastique, littérature, théâtre, Architecture et habitat, Le pays,...

Syrie : la révolution encore et toujours

13/03/2016

5 ans 110Cinq années ont passé depuis le début de la révolution syrienne. Depuis, nous avons assisté à un déchainement de violence, de massacres et de trahisons qui a dépassé tout ce que nous aurions pu imaginer. Cinq années et la révolution repart. Comme si la guerre n'avait été qu'un cauchemar, comme si, à Damas, la première manifestation avait eu lieu hier. Le rève de liberté et de dignité se poursuit.

Syrie: 16 mois déjà

02/09/2012

banias_110La violence des combats en Syrie qui a envahi nos écrans risque de nous faire oublier qu’une dynamique révolutionnaire pacifique fut à l’origine de l’insurrection, et que cette revendication pacifique est profondément ancrée dans la société civile syrienne.