Appel des écrivains syriens

 

Nous, écrivains syriens, adoptons l’appel lancé par nos amis cinéastes à leurs homologues dans le monde, l’adressons aux écrivains, poètes et critiques du monde entier et les exhortons à le signer.
Appel des écrivains syriens
Les citoyens syriens qui manifestent pacifiquement, sont assassinés aujourd’hui parce qu’ils revendiquent leurs droits les plus élémentaires de citoyens libres.

C'est le même régime despotique et corrompu qui a longtemps emprisonné les Syriens et les a privés de leur dignité et de leur liberté qui détruit aujourd’hui leurs vies et leurs rêves.

Nous, écrivains syriens signataires de l’appel, considérons qu’une réforme qui ne met pas immédiatement fin à la mainmise des forces de sécurité sur la vie des citoyens, à l’immunité dont elles jouissent, et qui n'abolit pas la prison politique, ne peut être qu’une réforme mort-née.

Nous appelons tous les écrivains du monde à dénoncer ces assassinats et à proclamer leur solidarité avec le peuple syrien, avec ses rêves de justice, d’égalité et de liberté.

 



Rejoignez-nous en envoyant un courriel avec votre nom, profession et pays à l'adresse suivante:
syrianwriters2011@gmail.com

 

 



First Syrian signatories:
Aref Dalila, Khaled Khalifa, Samar Yazbek, Basma Kodmani, Hazem al-Azmeh, Hassan Abbas, Rosa Hassan, Aïcha Arnaout, Rania Samara, Jamal Chehayed, Hala Mohammad, Fawaz Haddad, Louai Hussein, Michel Kilo, Yassin Hajj Saleh, Mounzer Misri, Ghalia Kabbani, Salam Kawakibi, Burhan Ghalioun, Farouk Mardam Bey, etc.

 

 

 

 

Related Posts

Que peut apporter la religion à l’homme si elle ne lui offre pas d’abord la liberté?

01/11/2007

Que peut apporter la religion à l’homme si elle ne lui offre pas d’abord la liberté?Sollicité par Repubblica, Adonis commémorait récemment dans un article le 8ème centenaire du grand mystique Djalaleddine Roumi (1207-1273). C’est ce texte, publié depuis dans sa version arabe par Akhbar al adab n° 745 (hebdomadaire littéraire égyptien dirigé par le grand romancier Gamal al Ghitani), dont nous proposons ici la traduction française.

Entre Palmyre et Manhattan: poètes syro-libanais à New York

14/08/2010

Entre Palmyre et Manhattan: poètes syro-libanais à New YorkQui eut cru que la phrase la plus célèbre du discours inaugural de John Fitzgerald Kennedy à la présidence des Etats-Unis serait une citation tirée d’un des essais de Khalil Gibran, écrit quelques quarante ans plus tôt.

Le poète Mohammed Maghout «J’ai choisi d’être un aigle apeuré plutôt qu’un rat tranquille»

24/04/2006

Tel un roi déchu et mis en résidence surveillée, le poète Mohammed Maghout vit reclus dans son appartement au coeur de Damas. Il est serein et chaleureux. Il a un verre devant lui, un étrange mélange de bière, de whisky et de Gin. Un «cocktail» alcoolisé, foncé et brûlant. A ses côtés, il a posé une cartouche de cigarettes françaises. Il en a toujours une à la bouche, le vieux poète qui n’a pas perdu son regard de fauve ni son pouls puissant.