Soutien à Nadia El Fani et défense de la liberté de conscience

 

 

Soutien à Nadia El Fani et défense de la liberté de conscienceSuite à ses déclarations publiques sur la chaîne de télévision Hannibal, la cinéaste Nadia El Fani fait l’objet d’une vaste campagne de violences verbales et de menaces physiques sur certaines pages facebook. Nous, citoyen-ne-s tunisien-ne-s attaché-e-s à la liberté de conscience, de croyance et de culte, déclarons par la présente notre soutien inconditionnel à Nadia El Fani. Nous rappelons que celle-ci n’a fait qu’exprimer qu’elle ne « croit pas en Dieu », et qu’elle refuse toute tentative d’imposition et d’entrave à sa liberté de conscience, par ceux qui se réclament de l’islam politique. Nous, citoyen-ne-s tunisien-ne-s, exprimons par la présente notre indignation la plus absolue devant les menaces de violences physiques et le déchaînement de violence verbale à l’encontre de Nadia El Fani.

Nous jugeons que le contexte actuel d’ascension politique des islamistes, d’agressions répétées contre les femmes dont les tenues vestimentaires sont jugées non conformes à la « morale islamique », d’instrumentalisation politique des mosquées et d’appels au meurtre pour « blasphèmes », incite à la plus grande vigilance. Le contexte incite aussi et surtout à la solidarité avec tou-te-s ceux et celles qui ont le courage de ne pas céder à la loi de la terreur et de la soumission au silence.

Nous estimons qu’une société est tolérante ou elle ne l’est pas. La liberté de conscience n’est pas divisible. De la même manière que le port du voile et de la barbe doivent être permis et respectés, il est du droit d’un individu de déclarer qu’il/elle « ne croit pas en Dieu ». Si aujourd’hui, nous cédons devant les menaces de violence à l’encontre de ceux et celles qui déclarent leur athéisme, demain, ce sera le tour de ceux et celles d’entre nous qui sommes musulman-e-s sans être pratiquant-e-s. Après demain, ce sera le tour de ceux et celles d’entre nous qui sommes musulman-e-s et pratiquant-e-s, mais dont la pratique ne satisfait pas les extrémistes!

 

 



Abir Kréfa
Mai 2011
 
 

 

www.petitions24.net/soutien_a_nadia_el_fani

 

Related Posts

Promenade dans Gafsa, cité millénaire

13/06/2004

Promenade dans Gafsa,  cité millénaireJ’arrive à Gafsa après l’épreuve du train de nuit en provenance de Tunis. Pourtant j’aime ces trains qui ne traversent pas l’espace: il fait nuit et on ne voit rien. Ce qu’ils traversent, c’est le temps. À l’arrivée, le train de nuit vous offre, au lieu des étendues qu’il vous a dissimulées, une ville et une journée. Il vous offre comme une ville naissante. Ici, de l’autre côté de la Méditerranée, la ville de l’éclosion par excellence, c’est Gafsa, la ville oasienne.

Dream City 2012

28/08/2012

dream_110« L’artiste face aux libertés », ou « de l’art dans son exercice de la démocratie » sont les thématiques clés de la 3ème édition de Dream City (Biennale d’art contenporain en espace public). Tunis du 26 au 30 septembre, Sfax du 05 au 07 octobre.