Soutien à Nadia El Fani et défense de la liberté de conscience

 

 

Soutien à Nadia El Fani et défense de la liberté de conscienceSuite à ses déclarations publiques sur la chaîne de télévision Hannibal, la cinéaste Nadia El Fani fait l’objet d’une vaste campagne de violences verbales et de menaces physiques sur certaines pages facebook. Nous, citoyen-ne-s tunisien-ne-s attaché-e-s à la liberté de conscience, de croyance et de culte, déclarons par la présente notre soutien inconditionnel à Nadia El Fani. Nous rappelons que celle-ci n’a fait qu’exprimer qu’elle ne « croit pas en Dieu », et qu’elle refuse toute tentative d’imposition et d’entrave à sa liberté de conscience, par ceux qui se réclament de l’islam politique. Nous, citoyen-ne-s tunisien-ne-s, exprimons par la présente notre indignation la plus absolue devant les menaces de violences physiques et le déchaînement de violence verbale à l’encontre de Nadia El Fani.

Nous jugeons que le contexte actuel d’ascension politique des islamistes, d’agressions répétées contre les femmes dont les tenues vestimentaires sont jugées non conformes à la « morale islamique », d’instrumentalisation politique des mosquées et d’appels au meurtre pour « blasphèmes », incite à la plus grande vigilance. Le contexte incite aussi et surtout à la solidarité avec tou-te-s ceux et celles qui ont le courage de ne pas céder à la loi de la terreur et de la soumission au silence.

Nous estimons qu’une société est tolérante ou elle ne l’est pas. La liberté de conscience n’est pas divisible. De la même manière que le port du voile et de la barbe doivent être permis et respectés, il est du droit d’un individu de déclarer qu’il/elle « ne croit pas en Dieu ». Si aujourd’hui, nous cédons devant les menaces de violence à l’encontre de ceux et celles qui déclarent leur athéisme, demain, ce sera le tour de ceux et celles d’entre nous qui sommes musulman-e-s sans être pratiquant-e-s. Après demain, ce sera le tour de ceux et celles d’entre nous qui sommes musulman-e-s et pratiquant-e-s, mais dont la pratique ne satisfait pas les extrémistes!

 

 



Abir Kréfa
Mai 2011
 
 

 

www.petitions24.net/soutien_a_nadia_el_fani

 

Related Posts

Cinéma tunisien. Les années 60/70

30/09/2010

Cinéma tunisien. Les années 60/70Après une série de courts métrages valorisant le patrimoine national, les premiers cinéastes ont clairement choisi des thématiques liées à la naissance de la Tunisie indépendante. Que le film inaugural de cette histoire soit intitulé L'Aube (1966), n'est pas de l’ordre du hasard.

La doyenne de Monastir boude les élections

28/09/2011

La doyenne de Monastir boude les électionsNée le 14 novembre 1913 Amti Aicha Sakli avec ses 98 printemps est la femme la plus âgée du gouvernorat de Monastir. Elle jouit d’une bonne santé et sa mémoire est intacte. Nous lui avons demandé ce que signifiait pour elle le mot élections…

Les murs perdus d’El Seed

12/09/2014

lilia mur 110xxx yyyLe graffeur tunisien a parcouru pendant plus de trois semaines la Tunisie laissant sa trace sur des lieux oubliés du paysage, des endroits qui ont une valeur émotionnelle ou historique. (Inkifada/Ebticar)