The Khoury Project, Revelation

The Khoury Project, Revelation, Enja Records/Harmonia Mundi

prject 545

Nous vous avions présenté ce groupe formé par les trois frères Khoury, Palestiniens de Jordanie - Basil au violon, Osama au qanoun et Elia au ‘oud - en avril 2013, à l’occasion de la parution du disque où leur groupe ilustrait en musique le dessin animé muet «Les aventures du Prince Ahmed», de l’Allemande Lotte Reiniger, film datant de 1926 et qui ressuscite ces dernières années (http://www.babelmed.net/muzzika/13311-muzzika-avril-2013.html )

Voilà donc le deuxième album de ce groupe, sous l’exigeant label Enja, ce qui est déjà une marque de reconnaissance. Dans le livret, un sous-titre vient souligner l’identité du groupe : «A melting pot of desires». Et le melting pot musical qu’ils nous servent - le trio accompagné de Guillaume Robert à la contrebasse, Inor Sotolongo à la batterie et Youssef Hbeisch aux percussions orientales - est à l’image de leur région natale, le Moyen-Orient, ouverte à toutes les influences musicales depuis plus d’un siècle.

 

Une contrebasse qui apporte les accents de la musique classique ; un qanoun - cithare - dont le son rappelle celui d’une harpe celtique ; un ‘oud dont le jeu énergique est directement insipiré du flamenco («Zyriab», seule composition qui n’est pas la leur, est de Paco de Lucia); une batterie qui s’aventure sur le terrain à la liberté infinie du free jazz ; l’album marie à merveille des influences et styles venus de partout, tout en ne perdant pas le centre de gravité du groupe : une âme éminemment orientale, et même libanaise, comme en témoignent des mélodies et rythmes directement inspirés des danses villageoises de la région.

 

Un disque empreint, ici et là, d’une poignante mélancolie (comme dans «Paradise at dawn»), tristesse, peut-être, d’avoir été contraints à l’exil, à cause des troubles que continue de vivre leur Moyen-Orient natal : car depuis 2007 nos artistes vivent à Paris...

 

Comme un voyage dans une constellation d’étoiles, survolant les continents et les époques, «Revelation» est l’assurance plus que d’un dépaysement : d’un ravissement...

 

//The Khoury Project REVELATION

 

www.thekhouryproject.com

 


 

Nadia Khouri-Dagher

 
 
 
 
 
 

Related Posts

Les dansantes Nuits de Nacre

03/10/2012

nacre_110Comment mesurer le succès d’un festival de musique ? Par sa capacité à faire danser les gens ! C’est ce qui se passé à Tulle, chaque année, pendant le Festival d’accordéon Les Nuits de Nacre.

MUZZIKA! Septembre 2008

19/09/2008

MUZZIKA! Septembre 2008Le Liban est à l’honneur ce mois-ci, avec un excellent double coffret de deux jazzmen libanais, Ghazi Abdel Baki et Ibrahim Jaber.

MUZZIKA ! Janvier 2016

18/01/2016

mk0 gen 110On démarre l’année en beauté... et avec nos cousins canadiens, ou plutôt québecquois. Coup de coeur pour la jazzwoman canadienne Terez Montcalm, qui ressuscite de très belles chansons françaises, désormais immortelles. La portugaise Ana Moura nous revient avec sa belle voix grave qui chante le fado mais pas que. Angélique Ionatos chante l’optimisme indéfectible des ...