The Khoury Project, Revelation

The Khoury Project, Revelation, Enja Records/Harmonia Mundi

prject 545

Nous vous avions présenté ce groupe formé par les trois frères Khoury, Palestiniens de Jordanie - Basil au violon, Osama au qanoun et Elia au ‘oud - en avril 2013, à l’occasion de la parution du disque où leur groupe ilustrait en musique le dessin animé muet «Les aventures du Prince Ahmed», de l’Allemande Lotte Reiniger, film datant de 1926 et qui ressuscite ces dernières années (http://www.babelmed.net/muzzika/13311-muzzika-avril-2013.html )

Voilà donc le deuxième album de ce groupe, sous l’exigeant label Enja, ce qui est déjà une marque de reconnaissance. Dans le livret, un sous-titre vient souligner l’identité du groupe : «A melting pot of desires». Et le melting pot musical qu’ils nous servent - le trio accompagné de Guillaume Robert à la contrebasse, Inor Sotolongo à la batterie et Youssef Hbeisch aux percussions orientales - est à l’image de leur région natale, le Moyen-Orient, ouverte à toutes les influences musicales depuis plus d’un siècle.

 

Une contrebasse qui apporte les accents de la musique classique ; un qanoun - cithare - dont le son rappelle celui d’une harpe celtique ; un ‘oud dont le jeu énergique est directement insipiré du flamenco («Zyriab», seule composition qui n’est pas la leur, est de Paco de Lucia); une batterie qui s’aventure sur le terrain à la liberté infinie du free jazz ; l’album marie à merveille des influences et styles venus de partout, tout en ne perdant pas le centre de gravité du groupe : une âme éminemment orientale, et même libanaise, comme en témoignent des mélodies et rythmes directement inspirés des danses villageoises de la région.

 

Un disque empreint, ici et là, d’une poignante mélancolie (comme dans «Paradise at dawn»), tristesse, peut-être, d’avoir été contraints à l’exil, à cause des troubles que continue de vivre leur Moyen-Orient natal : car depuis 2007 nos artistes vivent à Paris...

 

Comme un voyage dans une constellation d’étoiles, survolant les continents et les époques, «Revelation» est l’assurance plus que d’un dépaysement : d’un ravissement...

 

//The Khoury Project REVELATION

 

www.thekhouryproject.com

 


 

Nadia Khouri-Dagher

 
 
 
 
 
 

Related Posts

MUZZIKA ! Septembre 2016

08/09/2016

mk0-110sept16Le pianiste de jazz libanais Philippe El Hage accompagné de la voix poétique de Houry Apartian; l’Israélienne Mor Karbasi qui trouve au Maroc les racines des rythmes andalous; le groupe kurdo-perso-azerbaïdjanais Hawniyaz qui nous chante la douleur du peuple kurde tourmenté par l’Histoire ; le quatuor vocal féminin Sanacore, qui réinvente le chant napolitain traditionnel; le «oudiste électrique» Mehdi Haddab et...

MUZZIKA ! Mars 2007

09/03/2007

MUZZIKA ! Mars 2007Ce mois: Juan Carmona, Orillas,Rabih Abou-Khalil, Songs for Sad Women, Boogie Balagan, Lamentation Walloo, Naziha Azzouz et Adel Salameh, Rissala, Gnawa Home songs, Hossam Ramzy & Pablo Carcamo, Latin American hits for Bellydance.

MUZZIKA ! Juillet-Août 2016

08/07/2016

mk0-lugago2016Un très beau disque, « Amerli, Refugees for Refugees », proposé par Muziekpublique en Belgique, nous fait entendre d’excellents musiciens, réfugiés dans ce pays venant de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan ou du Tibet : car les réfugiés avaient un métier dans leur vie d’avant, on l’oublie parfois, et parmi eux, des musiciens aussi… Une découverte, avec le compositeur algérien Tarik Benouarka, auteur de plusieurs opéras en langue arabe, oratorios et ...