Derrière le silence. Une quête intime

  Derrière le silence. Une quête intime Vitry-sur-Seine (France)
Du 4 au 8 mars

La chorégraphe et danseuse tunisienne Imen Smaoui présente au Théâtre Jean-Vilar sa dernière production. On se rappelle que en 2002, lors de la présentation à Marrakech de son spectacle Point où des versets du Coran faisaient partie de la bande-son, le public marocain avait eu une réaction de rejet si violente qu'elle a provoqué la déprogrammation consécutive du spectacle à Rabat, puis à Tunis. Pouvoir des intégrismes….
Dans ce nouveau spectacle «l’écriture s’est nourrie de multiples rencontres, à chaque étape de sa résidence, avec les gens de Vitry. Derrière le silence, il y a l’histoire cachée et jamais dévoilée... Le silence porte le poids de la vie. C’est son côté refoulé. Il remue et agite le corps, s’abrite dans sa marche, sa démarche, sa folie. S’ouvrir à l’autre. Puiser très loin en soi pour faire surgir la parole, dire ce qu’on ne parvient pas à dire. Lorsque le silence est interrompu, il devient alors source de création, d’explosion, d’affirmation, de bonheur d’être...».
Un spectacle à ne pas rater.
Le samedi 6 mars à 17h une rencontre est également prévue avec Imen Smaoui et Nacera Belaza, suivi d'une projection du documentaire Moins de bruit de Hélène Bouquin.
Une production Cie Ismane des Arts, Théâtre Jean-Vilar de Vitry
avec le soutien de la Biennale nationale de danse du Val-de-Marne, du Conseil général du Val-de-Marne, de Danse Bassin Méditerranéen. Antonia Naim

Related Posts

Paroles de réprimés de l’ère Ben Ali

21/01/2011

Paroles de réprimés de l’ère Ben AliMohammad Ali Jaouani, la cinquantaine, a été détenu de 1994 à 2006 pour appartenance à une association non reconnue. Lui est prêt à raconter dans le détail son arrestation musclée et les séances de torture qu'on lui a fait subir dans les caves du ministère de l'Intérieur.

La haute instance… entre droits et obligations…

25/10/2011

La haute instance… entre droits et obligations…Quelques jours nous séparent de la date limite pour la fin des travaux de la haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique. Notre journal a interrogé certains membres de l'Autorité pour connaitre leur opinion sur cette structure.

Editorial

13/04/2012

EditorialLes professionnels des medias ont vécu pendant des décennies à la botte de la dictature, de la répression de l'opinion et du déni d’expression. C’est pourquoi dans cette période de transition, la formation des journalistes constitue un pilier central du secteur de l’information.