Court métrage made in med

  Court métrage made in med La troisième édition du Festival du Court Métrage se tiendra samedi prochain à Tanger. Pendant six jours consécutifs. Une multitude de films (le plus bref de 9 minutes, le plus long de 28), provenant des différentes rives du pourtour méditerranéen, sera projetée. Au total 16 pays invités, en dehors du Maroc auquel est consacré une des sections du festival: «Special court métrage marocain».

Une table ronde aura également lieu le jeudi 15 septembre autour du thème: «L’impact des festivals de court métrage sur le développement des cinématographies nationales». Le court métrage, qui refuse d’être considéré comme le parent pauvre du septième art, aurait à l’inverse quelques leçons à donner à ce dernier.

Avec l’apparition du digital, le manque de moyen qui caractérisait récemment encore le court métrage est devenu un plus. Inventivité et trouvailles se frayent, semble-t-il, plus volontiers leur place dans ces brèves fictions en image, moins menacées par le phénomène d’homologation culturelle du cinéma traditionnel.


 

Related Posts

Maroc: la littérature pour dire les années de terreur

28/01/2004

Maroc: la littérature pour dire les années de terreurDepuis le début du nouveau règne au Maroc (1999), les récits fleurissent sur la répression pendant les années de plomb: la terreur entretenue par le régime et sa police au mépris de toutes les lois, la torture dans les lieux tristement célèbres comme Dar Lmokri à Rabat ou Derb Moulay chérif à Casablanca, les nombreuses disparitions non encore élucidées et l’enterrement des citoyens dans les bagnes-oubliettes du désert en plein vingtième siècle (Tazmamart, Kalaa Mgouna).

Musées au Maroc

11/03/2010

L’odyssée tragique de Marocains jusqu’aux Balkans

03/02/2016

odissea0 110Ils traversent des milliers de kilomètres par avion, à bord d’embarcations de fortune, parfois à pied et dans le plus grand dénuement. Certains arrivent à rallier l’Allemagne, la France ou l’Italie. D’autres, piégés dans la nasse grecque, cherchent de nouveaux corridors improbables vers l'Eldorado européen, au péril de leur vie. Voici leurs histoires. (Ebticar/le Desk)