Un Siècle de Peinture au Maroc

  Un Siècle de Peinture au Maroc L’Institut français de Rabat fête une double inauguration: celle de sa nouvelle Galerie et celle d’une importante exposition: «Un siècle de peinture au Maroc» qui aura lieu du 31 janvier au 18 février.
L’exposition veut retracer les moments importants de la jeune histoire des arts plastiques au Maroc depuis Ben Ali Rbati, le premier marocain à explorer la peinture de chevalet, jusqu'à des artistes contemporains qui «interrogent» de nouveaux matériaux.

Parmi les artistes sélectionnés, Mohamed Kacimi, né en 1942 à Mekhnès, il vit entre la France et le Maroc. Ses œuvres, composées de pigments naturels et des poudres épaisses, se situent entre abstraction et figuration et sont accompagnées souvent de fragments de poèmes. Abderrahim Yamou est né à Casablanca et vit et travaille à Montreuil (93). Il fait partie de la «nouvelle peinture marocaine». Mahi Binebine, né à Marrakech, peintre et romancier, vit à Paris. Les autres artistes: Abdelkbir Rabii, Saad Hassani, Mohamed Abouelouakar, Miloud Labied, Safaa Erruas, Mostapha Boujemaoui, Jilali Gharbaoui, Ahmed Cherkaoui, Farid Belkahia, Mekki Meghara, Mohamed Melehi, Chaïbia Tallal, Ahmed Louardiri, Mohamed Ben Allal, Hassan El Glaoui, Mohamed Bennani, Tibari Kantour, Ben Ali Rbati, Abdelkrim Ouazzani et Souheil Ben Azouz. (10/1/06)

Related Posts

La difficile reconversion

22/06/2004

La difficile reconversionLa culture du cannabis fait vivre une grande partie de la population misérable des montagnes du Rif, mais les agriculteurs n’en retirent que des miettes. Le chiffre d’affaires sur le marché est estimé à 12 milliards de dollars, mais seuls 2 % de ce montant échoit aux cultivateurs…

Tiraillements religieux au Maroc

16/11/2007

Tiraillements religieux au MarocDans un Maroc engagé dans une vraie voie démocratique, il arrive néanmoins au religieux de s’emparer de la réalité en interprétant les grands événements pour imposer ses credo, c’est le cas des islamistes face au Tsunami. Enfin, le terreau des mentalités y est meuble et laisse germer facilement d'incongrues tentatives d’évangélisation venues de l’occident.

Obama vu par le Maroc, entre euphorie et scepticisme

07/11/2008

Obama vu par le Maroc,  entre euphorie et scepticisme Karima s’est réveillée en ce mercredi matin avec une indigestion. «C’est à cause d’Obama », déclare cette trentenaire BCBG, cadre d’une banque de la place...