Maroc et Portugal: un patrimoine culturel commun

 
Maroc et Portugal: un patrimoine culturel commun
Asilah (Maroc)
Le Maroc et le Portugal peuvent témoigner des relations fortes qu’ils ont entretenues au cours des siècles grâce à l'héritage monumental, accumulé de part et d'autre, essentiellement dans les villes des deux pays.

L’exposition marocaine est divisée en quatre moments: le premier s'articule autour de la période romaine en Méditerranée, sites et objets archéologiques illustrent ce patrimoine d’une richesse exceptionnelle; le deuxième s’ouvre sur la période islamique du Portugal; le troisième est consacré à la présence portugaise sur les côtes marocaines et réunit gravures et photos de fortifications militaires ; enfin le quatrième traite des échanges commerciaux et des traités de paix entre les deux pays, au siècle dernier.

Volubilis, la Tour Hassan, la Koutoubia, Bab Rouah, le Palais national de la ville de Mertola, le Borj de l'horloge à Moura, les zelliges, une mosquée devenue église, des marabouts marocains, le borj d'observation à la squale des Oudayas, Mazagan, Safi, des astrolabes, des aquarelles de grands peintres portugais ayant vécu au Maroc, des objets militaires…composent le beau parcours de cette exposition.

Related Posts

«Figures du corps: le corps occidental, le corps oriental»

13/04/2010

«Figures du corps: le corps occidental,  le corps oriental»L’Ecole supérieure des arts visuels de Marrakech organise une série de conférences, tables rondes et de projections autour du thème «Figures du corps: le corps occidental, le corps oriental». Du 19 au 22 avril 2010, à Marrakech.

Maroc: la presse à l’heure des bilans

15/01/2004

Maroc: la presse à l’heure des bilansLa fin de l’année a été bien morose au Maroc, à la mesure des bilans axquels se sont livrés les principaux magazines d’actualité. Les bonnes nouvelles de ce début 2004 en matière de droits de l’homme suffiront-elles à rendre les marocains plus optimistes?

Portrait d’un rappeur libre en prison

01/01/2012

Portrait d’un rappeur libre en prisonLe rappeur marocain Haquek, littéralement «rancunier» croupit en prison où il est détenu depuis des mois. Le mouvement du 20 février soutient que son chanteur est emprisonné pour des raisons politiques. Une vaste campagne de soutien au jeune chanteur (24 ans) et exige sa libération alors que les autorités le poursuivent pour coups et blessures.