Regards (de) Marocains sur le monde

  Regards (de) Marocains sur le monde L'Eglise du Sacré Cœur de Casablanca accueille du 5 au 30 janvier une exposition photographique intitulée «Regards (de) marocains sur le monde», organisée par l'Institut Français de Casablanca en collaboration avec le Goethe Institut, l'Institut Cervantes, la Délégation Wallonie-Bruxelles, avec le soutien de la Wilaya du Grand Casablanca et la Ville de Casablanca.
Cette exposition qui propose des reportages à travers des photos de cinq photographes marocains a pour objectif de surprendre et sensibiliser le public à une nouvelle démarche, celle du monde vu par les marocains. Elle souhaite aussi introduire au prochain «Mois de la photo de Casablanca» auquel participeront une dizaine de photographes marocains.
Dès à présent, cette exposition invite le public à un voyage entre Barcelone, Berlin, Bruxelles, Saint-Malo et Tokyo présenté par cinq photographes. Il s'agit de Fouad Maâzouz, jeune globe trotter actuellement en résidence à La Cité des Arts de Paris, qui présente son regard sur Berlin ; Leïla Ghandi, actuellement en voyage au Tibet, qui propose son regard sur la Chine ; Aicha Ettaleb, juriste de formation, vivant entre Bruxelles et Rabat, qui nous fait découvrir son paisible coin de Bruxelles ; Zhor Mekouar, qui recherche un jumelage de lumières avec Essaouira, expose sa vision de Saint Malo ; enfin Mohamed Fariji, résidant depuis un an dans une galerie de Barcelone, nous fait visiter un Derb Ghallef espagnol.

Une table ronde sera également au programme le 16 janvier à 19h00 autour du voyage et du désir d'ailleurs.
Rédaction Babelmed
(15/01/2007)

Related Posts

Promenade dans un souk.

01/03/2004

Promenade dans un souk.Le 10 ème Salon international du livre et de l’édition, qui s’est tenu à Casablanca du 13 au 22 février 2004, a commencé dans l’indifférence et s’est achevé dans le brouhaha et le désordre.

Panama Papers : silence gêné au royaume chérifien

09/04/2016

pan mar 110Alors que l’onde de choc ne s’est pas assagie à l’international faisant valser nombre de personnalités publiques, au Maroc la censure et l’autocensure sur le volet local de l’affaire renseignent sur le climat délétère qui règne au sein de la classe politique, de la société civile et des médias. (Ebticar/le Desk)

Pensée et Pratique culturelles au Maroc

12/04/2015

casab 110L'Atelier itinérant Pensée et Pratique (P&P), à l’initiative de la Fondation René Seydoux, s'est réuni du 22 au 24 janvier 2015 à Casablanca pour analyser les conditions de la vie culturelle au Maroc dans une perspective méditerranéenne.