Maroc: Les années de plomb sont-elles vraiment derrière nous?

  Maroc: Les années de plomb sont-elles vraiment derrière nous? Le 1er mai au Maroc, comme partout dans le monde, la classe ouvrière, les salariés et les démocrates célèbrent les luttes qui ont fait avancer la démocratie sociale et politique.

La nouvelle ère de gouvernance au Maroc a marqué ce 1er mai par des dizaines d’arrestations de syndicalistes, militants associatifs et des droits humains dans différentes régions du Nord au Sud.

Des interpellations musclées ont eu lieu, marquées par l’usage de la torture et suivies de condamnations à des années de prison ferme pour «atteinte aux valeurs sacrées du Maroc».

Les organisations signataires affirment leur soutien aux militants arrêtés et s’insurgent contre ces atteintes aux droits fondamentaux que sont le droit de manifestation, de grève et de liberté d’expression.

Elles exigent du pouvoir marocain la libération immédiate des militants et l’arrêt des poursuites à leur encontre.

Elles appellent les démocrates et les organisations de la société civile à apporter leur soutien aux victimes et à interpeller les autorités marocaines pour exiger le respect des libertés fondamentales et la fin de ces pratiques qui ne sont pas sans rappeler les pages sombres de l’histoire du Maroc.
(05/06/2007)

Related Posts

Radicalisation Sud-Sud, l’Etat marocain serait-il raciste?

08/09/2008

Radicalisation Sud-Sud,  l’Etat marocain serait-il raciste?Pour les milliers de Subsahariens qui affluent au Maroc depuis la frontière algérienne, le royaume n’est qu’une station de transit avant de rejoindre l’Europe, ultime étape d’un voyage périlleux. Un transit qui risque bien des fois de prendre des allures de terminus.(*)

L’orientalisme à l’honneur à Marrakech

05/05/2010

L’orientalisme à l’honneur à MarrakechL’Institut français de Marrakech propose une exposition et une série de manifestations autour de l’orientalisme en mai et juin.

Les femmes du Maroc otages d’un Code pénal machiste

25/03/2013

maroc_code_110

Le Maroc est un pays, qui en principe, consacre l’égalité complète entre ses hommes et ses femmes, selon la dernière Constitution adoptée en juillet 2011. Pourtant, son Code pénal regorge d’articles discriminatoires envers les femmes.