10ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde

  10ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde La ville des alizés abritera la 10ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde, du 19 au 13 juin, qui regroupera 25 groupes gnaouis, 250 artistes marocains et 150 artistes étrangers. Une manifestation qui a marqué la ville d'Essaouira mais aussi le mouvement culturel au Maroc.

Cette édition «sera avant tout la célébration d'un parcours où émotion et musique ne font qu'un: une langue universelle. Pas question d'une simple «folklorisation» de la musique gnaouie, ce festival a misé sur l'ouverture sur d'autres cieux, malgré les critiques conservatrices que cela aurait pu soulever», affirment les organisateurs. (à lire, à ce propos, sur babelmed la présentation de Band of Gnawa (www.babelmed.net).

Un programme riche et varié sera proposé au public. Des concerts acoustiques plongeant dans les racines des musiques gnaouis, aux riads ainsi qu'à la zaouïa des H'madcha, une parade déambulatoire dans la ville de musiciens gnaouis, de marionnettes géantes et de la troupe Orishaté de Cuba, un concert d'ouverture sur la place Moulay Hassan, suivi de plusieurs autres concerts gratuits de gnaoua, dans l'ensemble de la médina.

Cette dixième édition rendra hommage au maâlem H'mida Boussou, décédé le 17 février dernier

Rédaction du portail de la ville d’Agadir: www.agadirinou.com
(05/06/2007)

Related Posts

«Une étoile pour Noël», un spectacle de Nasser Djemaï

24/02/2006

«Une étoile pour Noël»,  un spectacle de Nasser DjemaïEn tournée au Maroc (février 2006) et en France (mars-avril-mai 2006), ce spectacle écrit et joué par Nasser Djemaï est une oeuvre largement autobiographique qui affronte avec un humour cinglant les questions de «l’intégration» et de la réussite sociale.

Le courage de vivre

17/09/2003

Le courage de vivreEntretien avec la journaliste et l’écrivaine marocaine Siham Benchekroun. Les paroles de la révolte d’une femme contre l’hypocrisie sociale, les conventions, les traditions.

Entretien avec Najat Razi, membre du Collectif «Printemps de la dignité»

25/03/2013

razi_110

Nous pensons qu’il y a tout simplement une absence de volonté politique pour la promotion des droits des femmes au Maroc. Et ce malgré la volonté affichée par le sommet de l’Etat et l’esprit de la Constitution de 2011.