Maroc: des milliers de morts anonymes

Maroc: des milliers de morts anonymes De l’usage des charniers au Maroc (I)
Le mot charnier désignait dans le passé un lieu de sépulture commun, socialement admis. Dans son acception moderne, le terme désigne plutôt une fosse commune où on enterre les morts à la hâte ou dans le secret.
Maroc: des milliers de morts anonymes
De l’usage des charniers au Maroc (II)
Qu’est-ce qui a décidé l’Etat marocain à révéler l’existence de ces charniers ? Et pourquoi aussi tardivement? L’hypothèse qu’on n’en connaissait pas l’existence est invraisemblable, bien sûr.

Related Posts

Des agonies très médiatisées

15/04/2005

Des agonies très médiatiséesDans le passé, la mort d’illustres personnages (monarques, despotes, grands guerriers et grands personnages) fut parfois décrite avec maints détails, par des témoins présents ou tardifs: des historiens, des scribes ou des biographes.

Militantes du sens

02/06/2008

Militantes du sensLes jeunes Marocaines sont de plus en plus nombreuses à affirmer leurs talents dans l’art. Si le chant et la musique sont les domaines où elles sont traditionnellement représentées et où elles puisent le plus de modèles, elles investissent aujourd’hui d’autres modes d’expression, comme le spectacle vivant. Portraits...

L’eau, bien commun de l’humanité

22/03/2006

L’eau,  bien commun de l’humanitéA l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau, le 22 mars 2006, Emmaüs veut faire prendre conscience à l’ensemble de la communauté internationale que la situation de sécheresse que vit actuellement le continent africain ne peut être résolue par les seules actions d’urgence lancées par les pays du Nord. Emmaüs Afrique et Emmaüs International exigent des politiques de long terme pour le droit à l’eau en Afrique.