Hassan II et le Maroc

Hassan II et le Maroc   Le «témoignage» ambigu de Abdallah Laroui
Le livre, «Hassan II et le Maroc», a suscité beaucoup de réactions, parce qu’il apporte un éclairage à la fois subtil et personnel sur l’histoire de ces quarante dernières années, histoire qui renferme par ailleurs encore d’innombrables zones d’ombre. Mais c’est surtout parce qu’il offre une vision de la personnalité du défunt roi, sous des angles qui, bien qu’intéressants, vont souvent à contre-courant des sentiments et des analyses développées depuis quelques années au pays.
Hassan II et le Maroc  
Quand l’histoire sert d’alibi au reniement
On n’a pas besoin d’être un intellectuel engagé (au sens sartrien) pour avoir une haute idée de la liberté et des droits de l’individu, pour s’émouvoir devant le spectacle de l’injustice ou l’exercice de l’arbitraire.
Hassan II et le Maroc  
Du «zaïm» au «grand roi»
Historiquement, selon l’auteur, Hassan II a d’abord été un zaïm en lutte pour le pouvoir. C’est la période qui s’étend du début du règne au milieu des années 70. En cela, il ne différait pas des autres leaders arabes, ni même de ses opposants, qui s’inspiraient d’ailleurs de ces leaders orientaux.
   
Hassan II, le folklore, la langue et la culture
C’est le volet le plus fertile et le plus intéressant de l’analyse de la personnalité de Hassan II. La double étiquette de modernisateur et de traditionaliste fait l’ambivalence du personnage du roi, ambivalence que l’auteur explique par la formation que reçut le prince

Related Posts

Valeurs partagées et perceptions distordues

20/12/2010

Valeurs partagées et perceptions distorduesLe premier rapport Anna Lindh sur les Tendances interculturelles dans la région méditerranéenne vient d’être publié. Malgré une augmentation des interactions entre les populations, ce document révèle qu’un fossé demeure dans les perceptions mutuelles.

Voyage à travers la blogosphère maghrébine

18/10/2005

Voyage à travers la blogosphère maghrébineNé outre-Atlantique en 1999, le phénomène blog n’épargne aucun coin de la planète. On estime à douze millions d’accros qui «voient leur vie en posts» et ne peuvent s’empêcher d’informer le (cyber-) monde entier de leurs colères, leurs frustrations, leurs bobos, leurs espoirs, leurs angoisses, leurs rêves fous et autres secrets intimes qui n’en sont plus.

Arablog, un espace de liberté

25/01/2016

fin 110Les jeunes journalistes arabes trouvent dans les blogs un nouveau moyen de communication et de libre expression. Arablog est une plateforme qui les réunit en leur offrant les moyens techniques et l’espace virtuel libre qu'ils souhaitent.