Festival 'Awaln’art' à Marrakech

Les manipulateurs d’objets insolites s’associent à la fête et lorsque l’éternel conteur pointe son nez, c’est tout un univers peuplé de mots imaginaires et d’histoires impossibles, de drôleries poétiques et d’histoires d’amour qui peu à peu se tissent entre les artistes et les publics.

Du 24 juin au 03 juillet 2008, Marrakech et la Province Al Haouz, accueillent les deuxièmes Rencontres Artistiques Internationales en Places Publiques Awaln’art. Sur les places publiques de Marrakech, Tahanaoute, Tamesloht, Aghmat et Ait Ourir, s’installent et déambulent les acrobates circassiens, les danseurs publics, le jongleur, son feu et ses musiciens. Les manipulateurs d’objets insolites s’associent à la fête et lorsque l’éternel conteur pointe son nez, c’est tout un univers peuplé de mots imaginaires et d’histoires impossibles, de drôleries poétiques et d’histoires d’amour qui peu à peu se tissent entre les artistes et les publics.

Festival 'Awaln’art' à Marrakech Awaln’art est un nouveau né dans le paysage des festivals marocains, sa première édition en a surpris plus d’un …
Porté par deux collectifs d’artistes Eclats de Lune (Marrakech) et Graines de Soleil (Paris), mené par une équipe jeune et son directeur artistique Khalid Tamer, ce festival est en réalité plus qu’un festival. Il est une invitation lancée au citoyen. S’exprimer sur les places publiques, ceci est un art que nous autres africains savent manier depuis bien longtemps. La foule quant à elle aime à s’agglutiner et se laisser bercer au rythmes d’éclats de rire. Awaln’art a décidé de faire rêver plus que de faire rire ou danser. Rêver par ce qu’un citoyen actif est un citoyen qui imagine, prend des risques et construit, un utopiste curieux et parfois réaliste. Plus encore, à l’heure des méfaits et bienfaits de la mondialisation, le Maroc a besoin d’hommes et de femmes ouverts sur le monde, ayant accès à toutes les cultures mais aussi fiers et conscients de l’étendu et de la profondeur de leur patrimoine : un citoyen universel sur les places publiques.
A mi-chemin entre une exploration des arts de rue africains et méditerranéens et un questionnement grandissant du rôle de l’artiste dans l’espace public, la deuxième édition du festival « Awaln’Art » associe le rêve et la poésie, à la réécriture de l’espace public et de ses occupants au travers de la création contemporaine. Par leur magie et leur poésie, les spectacles interrogent et interpellent leur public. Leur arrivée dans les villages est préparée par une action culturelle menée toute l’année avec les associations partenaires. Celles-ci aménagent les places publiques et les animent pour créer dans chaque village cet espace de rencontre et d’expression réunissant artistes et publics. La rencontre se précise avec les ateliers et les stages de formation. Les premiers éveillent les enfants des villages. Les deuxièmes mêlent art contemporain et patrimoine immatériel pour former des jeunes artistes marocains, burkinabés, sénégalais et maliens. A l’issue du festival, Awaln’art part en caravane. Deux spectacles sillonnent le Maroc de Tiznit à Salé en passant par Essaouira, Ouarzazate, Safi, et Mrir’t. Les rencontres se multiplient …

Parmi les spectacles programmés :

Taoub par le groupe acrobatique de Tanger (Maroc) - Le 25 juin à l’Institut Français de Marrakech, 21h

Trajets de Vie, Trajets de Ville par la Cie ex Nihilo (France) – les 25 et 26 juin- 9h et 18h à Bab Doukala, Marrakech

Parade Awaln’art – le 25 juin à Marrakech, départ Bab Doukala à 19h

La Calebasse d’Or par la Cie Sogolon (Mali) – du 27 au 2 juillet à Aghmat, Tamesloht, Tahanaoute et Aït Ourir

In Total Control par Afro Jungle Jeegs et Artificio 23 (Kenya/Italie) – les 27, 28 et 29 juin à Aghmat, Tamesloht et Tahanaoute

(4/06/08)

Le Programme:

24 juin 2008
Ouverture Officielle à Tahanaoute

25 juin 2008

Marrakech - Bab Doukala
9h Trajets de Vie Trajets de Ville – Cie Ex Nihilo (France)
18h Trajets de Vie Trajets de Ville – Cie Ex Nihilo (France)
19h Parade Awaln’art – départ Bab Doukala

Marrakech – Institut Français de Marrakech – Théâtre de plein air
21h Taoub – Groupe Acrobatique de Tanger (Maroc)

26 juin 2008

Marrakech - Bab Doukala
9h Trajets de Vie Trajets de Ville – Cie Ex Nihilo (France)
18h Trajets de Vie Trajets de Ville – Cie Ex Nihilo (France)

27 juin 2008

Aghmat
19h et 21h 30 In Total Control – Afro Jungle Jeegs/Artificio 23 (Kenya, Italie)
20h Africa Djembé (Sénégal)

Tamesloht
19h Parade des Grandes Personnes (France)
20h Tea Time – Kata Compagnie (France)
21h Koulouskout ou applaudis – compagnie Cabas (France)
28 juin 2008

Aghmat
18h Parade des Grandes Personnes (France)
19h La Calebasse d’Or – Compagnie Sogolon (Mali)
21h L’oiseau de feu – Cie Eclats de Lune/Djeliya (Maroc, Burkina Faso)

Tamesloht
19h et 21h 30 In Total Control – Afro Jungle Jeegs/Artificio 23 (Kenya, Italie)
20h Joha notre contemporain – ISADAC (Maroc)

29 juin 2008

Aghmat
19h Tea Time – Kata Compagnie (France)
21h Koulouskout ou applaudis – compagnie Cabas (France)

Tamesloht
19h Africa Djembé (Sénégal)
21h La Calebasse d’Or – compagnie Sogolon (Mali)

Tahanaoute
19h Parade des Grandes Personnes (France)
20h In Total Control – Afro Jungle Jeegs/Artificio 23 (Kenya, Italie)
21h L’oiseau de feu – Cie Eclats de Lune/Djeliya (Maroc, Burkina Faso)

30 juin 2008

Tamesloht
19h Parade des Grandes Personnes (France)
20h L’oiseau de feu – Cie Eclats de Lune/Djeliya (Maroc, Burkina Faso)

Tahanaoute
19h Tea Time – Kata Compagnie (France)
21h Koulouskout ou applaudis – compagnie Cabas (France)

Aït Ourir
19h Joha notre contemporain – ISADAC (Maroc)
21h Africa Djembé (Sénégal)

1er juillet 2008

Aghmat
19h Joha notre contemporain – ISADAC (Maroc)
21h cinéma de plein air

Tahanaoute
19h Africa Djembé (Sénégal)
21h cinéma de plein air

Aït Ourir
18h Parade des Grandes Personnes (France)
19h La Calebasse d’Or – Compagnie Sogolon (Mali)
21h L’oiseau de feu – Cie Eclats de Lune/Djeliya (Maroc, Burkina Faso)

2 juillet 2008

Tahanaoute
19h Joha notre contemporain – ISADAC (Maroc)
21h La Calebasse d’Or – Compagnie Sogolon (Mali)

Aït Ourir
19h Tea Time – Kata Compagnie (France)
21h Koulouskout ou applaudis – compagnie Cabas (France)


Contacts:
Compagnie Eclats de Lune
17, groupement Slimane Ben Zoubir
Hay Youssef Ben Tachefine 40001 Marrakech
Tel : 00212/24448059
Compagnie Graines de Soleil
7, rue de la charbonnière
75018 Paris
Tel : 0033/146060805

Related Posts

Miniatures: les «texticules» de YAE

22/02/2005

Miniatures: les «texticules» de YAELes Français ont depuis longtemps leur BHL. Nous, au Maroc, nous avons depuis quelques temps notre YAE. Le seul point commun entre ces deux personnages si différents est d’appartenir au monde de la littérature et d’avoir des noms un peu trop long qu’on abrège par les initiales. Bien sûr, pour faire appel à ce procédé, il faut que le personnage soit suffisamment médiatisé. Dans le cas précis de l’auteur marocain, on pourrait penser que c’est lui-même qui a lancé l’abréviation en publiant l’an dernier le Journal de YAE, un ensemble de textes écrits en réaction aux événements du 16 mai à Casablanca.

Maroc: Entre survivre et s’affirmer

06/03/2008

Maroc: Entre survivre et s’affirmer2008, 4 ans après la réforme du Code de la Famille. Casablanca, capitale économique et mégapole de 3,5 millions d’habitants (officiellement)... Amal, Leïla, Ikram, Ghania, Amina et Kawtar y vivent leurs vingt ans. Leur priorité: travailler.

Survivre à la marocaine

06/12/2003

Survivre à la marocaineIls appartiennent à toutes les catégories d’âge et viennent de tous les horizons: des jeunes et des moins jeunes, chassés des campagnes par la misère, des vieillards sans ressources, des femmes abandonnées, des diplômés chômeurs qui ne trouvent pas de place sur le marché du travail, etc. Leur point commun est de refuser de baisser les bras, de tendre la main pour mendier.