ONORIENT présente ‘Rihla sur les sentiers culturels du monde arabe’

En 2015, une partie de l’équipe d’ONORIENT se lançait dans l’ONORIENTOUR. Cette initiative visait à aller à la rencontre d’artistes et acteurs culturels de six pays du “monde arabe”. Retranscrites dans des publications quotidiennes sur la plateforme, leurs pérégrinations ont également donné naissance au road-documentaire Rihla, sur les sentiers culturels du monde arabe.

Rihhla-545

 

La “Rihla” désigne dans la littérature arabe un déplacement physique et un voyage existentiel. Dans une version 2.0, la Rihla des jeunes explorateurs tente de dépeindre la diversité du monde arabe. Face à des discours simplistes ou exploités à des fins politiques, Rihla sur les sentiers culturels du monde arabe donne la parole auxdits “citoyens arabes”. Qu’est-ce qu’être “arabe” ? Cette question se révèle comme un chemin pour percer la richesse des sentiments identitaires dans la région. Loin des préjugés orientalistes, Rihla, sur les sentiers culturels du monde arabe soulève une question identitaire riche et complexe sur une trame de fond artistique.

Rihhla-545bis

Dates des prochaines projections :

2 novembre 2017 à 19:00, projection en première partie du concert Lekhfa au Hasard Ludique

5 décembre 2017, projection à la Colonie

Related Posts

Journal d’un cinéphile (suite)

21/06/2008

Journal d’un cinéphile (suite)A Cannes, les écrans du festival font écran devant le spectacle de la ville, de ses paysages, de ses plages, de ses montagnes. A Bejaia, les paysages de la ville, de ses plages, de ses montagnes dominent superbement le festival.

Paris-Damas, le cinéma aux côtés du peuple syrien

05/07/2011

Paris-Damas,  le cinéma aux côtés du peuple syrienSouria Houria, Revivre, la SRF, Société des Réalisateurs de Films, Forum des images, Les Films d’Ici vous invitent à la soirée Paris-Damas ce lundi 4 juillet à 20h. Forum des images, Paris.

War-Toys : un projet photographique pour dépasser les traumatismes de guerre

22/01/2016

jouet0 110En Palestine, en Israël ou au Liban, Brian McCarty a photographié pendant plus de vingt ans les plus grandes marques de jouet internationales. Aujourd’hui, il raconte la guerre de façon surprenante en aidant les enfants à dépasser leur traumatisme. (Ebticar/Mashallah News)