Utopies – Festival Strasbourg-Méditerranée 2017

Le fil rouge de cette édition  anniversaire : revisiter et mettre en perspective, à l’aune  des utopies, de nos utopies, celles-là mêmes  qui ont irrigué les thématiques que le festival  a déclinées dans ses différentes éditions depuis sa création en 1999 et qui témoignent  de presque 20 ans d’engagements sur les questions notamment d’histoire et de mémoire,  de l’immigration et de l’altérité, de diversité culturelle et des discriminations.
 

Festival-STRAb-affic-545BAB

 

Au programme, plus de 90 manifestations : hommages, concerts, spectacles, films, expositions, débats, rencontres, lectures, contes, ateliers…, associant des artistes, écrivains, intellectuels, des acteurs  de la vie civile et publique des deux rives de la Méditerranée, avec 40 structures participantes et 37 lieux de diffusion.

Favoriser de nouvelles rencontres, bâtir  des passerelles, tisser des liens, des rêves, de nouveaux imaginaires, construire des espaces de parole et d’expression artistique, où  les créations, les savoirs, les idées, les récits, les utopies puissent circuler et dialoguer :  c’est la raison d’être du Festival et le sens que nous souhaitons lui donner, plus spécialement,  à l’occasion de cette 10e édition.

 

Festival-STRAb-affic-YT

 

Sous le signe de l’hospitalité, de la liberté  de circulation des hommes et des idées, des héritages partagés, d’une histoire, d’une mémoire et d’un avenir commun à construire. L’utopie : un état d’esprit, un lieu de résistance, une quête d’émancipation, un horizon d’espérance, un combat toujours recommencé pour la liberté, l’égalité, la dignité, la paix et pour une société plus juste, plus démocratique, ouverte, solidaire, inclusive. Un monde meilleur.

 


Salah Oudahar — Directeur artistique

Programme

 

Related Posts

Zoo Project, hommage sauvage

19/09/2017

zoo 110Faire surgir la parole du béton… C’est ce que semble avoir poursuivi sans relâche Bilal Berreni, alias Zoo Project, au cours de sa trop courte vie d’artiste libre, engagé et sans concession. Portrait.

Les accidents

26/02/2013

prince_110Le clown n’existe pas dans la culture égyptienne. Mais tout peut arriver au temps des révolutions. Entre deux rives, les artistes, François Cervantes et Hassan El Geretly s’interrogent. Premier acte: la naissance du « Prince séquestré. » Par accident?

Toujours en Friche

05/11/2010

Toujours en FricheA Marseille, la Friche reste un lieu culturel en devenir. Dans le quartier de la Belle de Mai, c'est un grand labo jubilatoire, contre vents et marées...