Ajouter toujours ajouter, ne jamais soustraire

Goy 545
Ajouter toujours ajouter, ne jamais soustraire | babelmed | culture méditerranéenne
L’écrivain Juan Goytisolo vient de nous quitter, abandonnant l’archipel critique qu’il avait construit sur plusieurs décennies afin de penser le monde arabe et l’Europe dans une perspective rigoureuse et sans concession. Nous republions ce long article qu’il écrivit il y a treize ans, offrant aux lecteurs son regard prémonitoire. Suivent également plusieurs contributions lui étant consacrées dont un bel entretien, en espagnol, avec l’écrivain colombien Santiago Gamboa.
   
Juan Goytisolo. Le soi, le monde et la création littéraire. Entretien avec Yannick Llored | babelmed | culture méditerranéenne
«Chez Goytisolo, l’interrogation constante sur le parcours personnel, les positions critiques sur la culture espagnole et le regard porté sur les conflits et les enjeux contemporains en lien avec les processus historiques occupent une place décisive dans son écriture.»
   
Mémorial d’une Littérature mudéjare espagnole | babelmed | culture méditerranéenne
   
Paisajes después de la batalla | babelmed | culture méditerranéenne
Conversación con Juan Goytisolo. Asentado en las sólidas ramas del árbol de la literatura, el último de los escritores mudéjares españoles expone sus puntos de vista sobre la tradición literaria, la cultura árabe y los peligros del mundo actual.
   
 

Related Posts

Des nouvelles en version originale

03/10/2005

Des nouvelles en version originaleKhbar Bladna est une petite maison d’édition pas comme les autres. Elle est la seule du monde arabe à ne publier que des titres en darija. Dialecte né d’un exotique mélange de mots issus de l’arabe, de l’amazigh, du français, de l’espagnol et même du grec, il est parlé par la quasi-totalité des Marocains, qu’ils aient été scolarisés ou pas et quelle que soit leur confession.

Contrejour amoureux

14/03/2016

conan 0 110Nombreux sont les poèmes d’amour inspirés par la douleur de l’absence et la perte de l’être aimé. Ce qui fait l’originalité de Contrejour amoureux, recueil à quatre mains d’Isabelle Lagny et Salah Al Hamdani, c’est précisément qu’il échappe au monologue, comme Jacques Ancet le souligne dans sa préface.

"En attendant ma mort", de l’écrivaine syrienne Samar Yazbek

12/04/2011

Ce texte inédit parle de l’angoisse qui prend l’auteure à la gorge au cours des événements tragiques qui ravagent actuellement la Syrie. Rania Samara, traductrice de l’arabe vers le français, nous en propose la traduction.