Web Arts Résistances

marsiglia-545

Pour son 15ème anniversaire, Babelmed présente le projet W.A.R et sa nouvelle plateforme ainsi que les premières vidéos réalisées par l’équipe de Tabasco Video, documentant un choix d’expériences citoyennes et artistiques en Région Provence- Alpes-Côte d’Azur. L’occasion nous est aussi donné d’ouvrir les inscriptions aux jeunes journalistes citoyens désireux de participer à la rédaction marseillaise animée par Tabasco Video et par Babelmed. Cette dernière, qui sera constituée en septembre 2016, sera chargée d’alimenter la plateforme W.A.R de vidéos et contenus multimédias centrés sur la thématique du projet, elle donnera accès à trois moments de formation. La date limite pour participer à cette rédaction et à ses trois ateliers (deux en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, un à Rome) est fixée dès à présent au 22 juillet.

 

Les ateliers Méditerranéens de journalisme citoyen Web Arts Résistances

Notre projet est basé sur le collectif : « faire ensemble ».

Pour permettre l’implication des participants dans la réalisation du projet, lors des ateliers vidéo, nous pratiquerons des formations-actions dans lesquelles nous ne ferons pas « à la place », mais « avec » les participants.

Des formations d’initiation à la prise de vue et de son, au « tourné-monté », aux techniques d’interviews,  au reportage, au montage seront mises en place tout au long du projet afin de former les participants aux techniques audiovisuelles.

Pour cet atelier nous constituerons un groupe de 6 participants qui seront actifs. Ces personnes seront sélectionnées par Tabasco Vidéo en collaboration avec BabelMed. 

 

La réalisation d’ateliers vidéo permettra :

- d’impulser la créativité : il s’agit ici de fédérer le groupe et d’installer un climat de confiance et de liberté afin de favoriser une multiplicité d’idées, qui ne seront pas toutes reprises, mais qui démontre que le champ des sujets possibles est vaste.

- de poser les cadres : faire un film, c’est communiquer afin que d’autres le regardent, on ne peut pas alors faire n’importe quoi. Il s’agit donc de poser les limites et de donner un cadre dans lequel la créativité évolue : apprentissage de la caméra, notion de plan, du champ, du hors champ, le son.

- d’apprendre à penser par l’audiovisuel : notre société nous inonde d’images que nous décodons rarement. Le langage audiovisuel est une écriture en tant que telle. La vidéo  participative permet de passer de l’autre côté du miroir, d’apprendre à penser l’image, décoder les discours sous-jacents, construire sa propre parole.

 

Le calendrier :

Du 19 au 23 septembre : 5 jours de formation-action à Marseille.

Du 3 au 7 octobre : 5 jours de production à Marseille.

Du 26 au 31 octobre : 5 jours de production à Rome.

 

 

Le projet W.A.R a été sélectionné dans le cadre de l’appel à projet «Médias citoyens en Méditerranée » de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

logo-war


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                        

 

Related Posts

L’escale funèbre

13/11/2013

x lamp dos art1 110wwC’est une île tailladée dans la roche, ancrée entre la Tunisie, Malte et la Sicile, plus proche de l’Afrique que de l’Europe, battue par les vents en hiver, écrasée de soleil en été. Escale funèbre au milieu de la Méditerranée pour des milliers de naufragés, jamais un territoire n’aura été aussi médiatisé et instrumentalisé que Lampedusa.

Charte pour le respect des droits et la dignité des occupants de terrain

24/02/2015

carta 110Face à la multiplication des expulsions et évacuations de personnes vivant sur des terrains, notamment en bidonville, une trentaine d’organisations (associations, collectifs et syndicats) a décidé de réagir en élaborant une «Charte pour le respect des droits et la dignité des occupants de terrains».

Lignes de vie

10/04/2006

Il n’y a sans doute que sa femme pour savoir parler de lui avec autant de pudeur. Samir, cet être aimé que des assassins ont arraché à la vie parce qu’il avait le mauvais goût de faire passer dans ses écrits et ses actions son intelligence, sa réflexion, sa pensée pour dénoncer les rouages politico-régionaux qui empêchent les Libanais d’être des citoyens libres.