Culture indépendante dans les pays arabes : le projet Abbara

abbara-545

Le projet Abbara a été lancé en 2011 par la fondation Mawred, Culture Resource. L’idée de fond était de fournir des instruments – non seulement économiques, mais aussi de formation professionnelle, assistance technique, travail en réseau – pour soutenir des initiatives culturelles indépendantes capables de promouvoir la liberté d’expression et le respect des diversités, tout en privilégiant la créativité artistique et la pensée critique au coeur du développement social et de la construction démocratique.

Soutenu par plusieurs fondations internationales– Open Society, Stichting Doen, Ford et par le Centro Mimeta per la cultura e lo sviluppo, le programme Abbara a lancé le 25 mai dernier un nouvel appel à propositions afin de soutenir la réalisation de projets culturels, de 2016 à 2017, dans les pays arabes.

L’objectif du programme est de renforcer au niveau administratif et technique les organisations porteuses d’initiatives artistiques et culturelles afin d’assurer leur développement sur le long terme. Il s’agit de soutenir des projets et des initiatives culturelles s’adressant à un large public et focalisés sur des thématiques liées à la liberté, la tolérance, la créativité et à la pensée critique; tout en créant un réseau informel entre les organisations séléctionnées par ce programme, afin d’alimenter l’échange d’expériences et la réalisation de projets collectifs.

Les demandes de soutien, rédigées exclusivement en arabe en utilisant le dossier disponible sur le site de l’organisation, doivent s’inscrire dans l’un des 4 domaines proposés : soutien financiers, formation à la gestion culturelle, assistance technique et networking, et être envoyées avant le 22 juillet.

Seuls, les ONG indépendantes et sans but lucratif, intervenant dans les secteurs culturels et artistiques peuvent participer. Elles doivent, en outre, opérer sur la scène culturelle locale et présenter un plan concret voué au consolidement de leur structure, avec pour objectif un engagement clair au sein de leur communauté afin de promouvoir la démocratie et le changement social.

L’originalité des actions artistiques se distinguant du panorama culturel local est également encouragée. Seuls les projets n’ayant jamais bénéficié d’une subvention du programme Abbara seront évalués.

Pour toute autre information, consulter le site de Mawred.

 



 

Related Posts

Al wassl, Plateformes Arts en Méditerranée

29/10/2011

Al wassl,  Plateformes Arts en MéditerranéeLe Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine accueille, du 6 au 29 novembre, la 2ème édition des Plateformes Arts en Méditerranée. Au programme : rap, chant, théâtre, danse, vidéo, documentaires, débats avec des spectacles de France, de Tunisie, d’Egypte, de Gaza, de Chypre, de Syrie et d’Italie. Une effervervescence artistique en écho aux révolutions arabes.

EBTICAR-MEDIA

10/04/2014

cfi 110

Avec le soutien financier de l?Union Européenne, CFI, agence française de coopération médias, lance le premier appel à projets EBTICAR-MEDIA pour soutenir financièrement le développement des médias en ligne au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Libye, en Egypte, dans les territoires palestiniens, en Jordanie, au Liban et en Syrie. En partenariat avec le portail méditerranéen babelmed (Italie) et les fondations Samir Kassir (Liban) et Anna Lindh (Egypte) et avec le support technique de France Expertise Internationale.

S.O.S Al-Hoceima

04/03/2004

S.O.S Al-HoceimaMardi 24 février, un tremblement de terre d’une magnitude de 6.3 degré sur l’échelle de Richter frappait la région d’Al.Hoceima, au Maroc, faisant selon les dernières estimations plus de 570 morts et plusieurs centaines de blessés. Depuis le tremblement de terre d’Agadir en 1960, qui avait fait 12.000 morts, le Maroc n’avait pas vécu de séisme plus meurtrier. Nous reproduisons ici l'appel à la solidarité lancé par le collectif « Sos Al-Hoceima » afin de venir en aide aux victimes.