La coopération scientifique franco-syrienne

Evenement souria-350La coopération scientifique franco-syrienne
Penser avec la Syrie d’aujourd’hui et construire la Syrie de demain


Colloque – Lundi 2 mai et mardi 3 mai 2016
École des hautes Études en Sciences Sociales (EHESS),
105, Boulevard Raspail 75006 Paris
Amphithéâtre François Furet

 

Poursuivre la coopération franco-syrienne en France : accueillir, former et penser ensemble

Cette initiative vise à développer la coopération franco-syrienne en France et a pour objectif la création d’un réseau et d’un espace de rencontre et d’échange pour les intellectuels syriens en exil, afin que les savoirs et les échanges se partagent entre les générations exilées (intellectuels « établis » et jeunes générations).
II s’agit par ailleurs de poursuivre la coopération scientifique franco-syrienne en temps de guerre et d’exil, à partir de la France, et avec les Syriens qui s’y sont réfugiés : universitaires et chercheurs, intellectuels, étudiants. Il importe ainsi de mobiliser et de faire fructifier, en temps de crise, les liens exceptionnels que la France a tissés avec la communauté scientifique syrienne dans son ensemble depuis des décennies, et qui lui donnent un accès privilégié à cette société.
Enfin, en continuant le travail de coopération et en mettant l’accent sur la formation des jeunes Syriens, il s’agit d’aider à préserver le futur de la Syrie en protégeant le capital humain et scientifique de la Syrie de demain.

Une grande rencontre publique



Ces deux journées, organisées par un collectif d’universitaires français travaillant sur la Syrie et le Moyen-Orient et soutenues par le ministère des Affaires étrangères (CAPS), ont une vocation double.
Il s’agit d’abord d’engager en France une réflexion franco-syrienne sur la Syrie d’aujourd’hui, à partir d’une approche de sciences sociales et humaines. Elle se fonde sur un engagement intellectuel et culturel en prise avec les réalités sociales et politiques de la société syrienne, y compris dans ses avatars actuels, marqués par le conflit et le déplacement. Les sciences sociales sont un élément important de la construction d’une société plus ouverte et pluraliste car la démocratie se base aussi sur l’exercice d’une recherche libre nourrissant les débats de la sphère publique.
Cette réflexion sera lancée en relation avec les universitaires, chercheurs, intellectuels et étudiants syriens, poussés au refuge en France ou en Europe. Des thèmes de recherche élaborés en commun formeront ainsi la base d’une coopération scientifique et intellectuelle renouvelée, qui pourra déboucher notamment sur la constitution de programmes de recherche et d’équipes franco-syriennes, qui permettront de faire progresser les savoirs et les connaissances « de l’intérieur » à partir de l’exil.

Pour une coopération scientifique et intellectuelle franco-syrienne en France

Ces journées ont aussi pour objectif d’identifier les forces vives présentes en France et en lien avec la France (étudiants de master, de doctorat, chercheurs, universitaires, intellectuels) et les dispositifs susceptibles de les accueillir dans les meilleures conditions possibles (bourses d’études, accueils temporaires dans les équipes de recherche, etc). En commun avec les institutions de recherche et universitaires, et à partir des différentes initiatives qui ont pu être prises, ces journées permettront de nourrir notre réflexion sur ce que pourrait être une véritable politique visant l’accueil des Syriens dans les mondes de l’enseignement supérieur et de la recherche et plus généralement dans la vie intellectuelle française.

 

Organisateurs du colloque :
Leyla Dakhli, chargée de recherche, CNRS, Centre Marc Bloch, Berlin
Ziad Majed, universitaire, American University of Paris
Franck Mermier, directeur de recherche, CNRS, IIAC-LAUM, Paris
Samira Mobaied, universitaire, MNHN, EPF, Paris
Leïla Vignal, universitaire, Université Rennes-2, ESO-Rennes/University of Oxford

 


 

Pour tout renseignement, prière de contacter Marion Slitine : marionslitine@yahoo.fr

Une traduction simultanée sera assurée dans les deux langues (arabe, français) pour les deux journées

ProgrammePenserAveclaSyrie

 

Related Posts

«Azimut» d’Aurélien Bory, Théâtre du Rond-point des Champs-Elysées

25/06/2014

azimut 110C’est à Tanger qu’Aurélien Bory crée Taoub, en 2005, donnant ainsi naissance au Groupe Acrobatique de Tanger et à la première écriture contemporaine d’acrobatie marocaine. Ses spectacles sont présentés dans le monde entier et font la joie de tous. Les applaudissements qu’ils déclenchent traduisent les émotions ressenties.

« Quel monde désirons-nous donc », 2ème édition

28/09/2015

passages 110Le Collectif Pour une Politique de la Relation* constitué d’une quarantaine d’associations, de structures, d’individus, d’artistes… de Lyon, Grenoble, Belley, Paris, Saint-Etienne, Roanne… organise les 8, 9 et 10 octobre 2015 au Rize - Centre Mémoires et société (Villeurbanne) trois jours de rencontres, d’exposition, de spectacles et d’échanges pour interroger notre présent et notre avenir commun à travers le prisme de la Relation. 

L’image dans la révolution syrienne & La jeunesse syrienne, entre témoignage et documentaire

03/06/2016

hala-110Les ateliers Varan propose des cycles de réflexion sur le cinéma. Les dimanches 5 et 12 juin 2016 seront consacrés à l’image dans la révolution syrienne et à la production vidéo des jeunes syriens. Deux rencontres animées par Hala Alabdalla, réalisatrice, productrice et formatrice.