Place de l’islam, Daech, causes de l’extrémisme religieux : ce que pensent les Nord-Africains

place-islam1-545

La majorité des populations des cinq pays d’Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Egypte) revendiquent l’importance de l’islam dans leur vie quotidienne, selon un sondage réalisé par l’institut tunisien Sigma en collaboration avec l’Observatoire arabe des religions et des libertés, pour le compte de la Fondation Konrad-Adenauer.

  

Ils sont aussi très nombreux à affirmer avoir une pratique régulière de la religion : plus de huit sondés sur dix en Egypte et en Libye affirment, par exemple, prier « régulièrement ». Au Maroc et en Libye comme en Egypte ou en Algérie, plus de 96 % des sondés disent observer le jeûne pendant le Ramadan.

  

A l’exception de la Tunisie, l’application de la charia comme unique source d’inspiration de la loi est fortement revendiquée dans les pays de la région : plus de 78 % des Libyens sondés et 54,9 % des Marocains y sont favorables. En parallèle, la majorité des sondés revendiquent la séparation des sphères politique et religieuse.

  

Quel que soit le pays, ils sont plus de neuf sondés sur dix à avoir une image  « très mauvaise » ou « plutôt mauvaise » de l’organisation de l’Etat islamique. Une majorité écrasante l’associe directement au terrorisme : 89,5 % en Egypte et 96,1 % en Tunisie pour ne citer que ces deux exemples. La majorité des personnes sondées estiment par ailleurs que la “ mauvaise interprétation de l’islam”  est la principale cause de l’extrémisme religieux, bien qu’ils en attribuent en majorité la responsabilité à “ l’Occident” .

  

L’enquête a été réalisée en décembre 2015 via des interviews téléphoniques assistées par ordinateur sur un échantillon de 1000 citoyens majeurs de chaque pays. L’erreur maximale d’échantillonnage par pays étant de 3 %.


 

Imad Stitou@StitouImad

Réalisation :
Mohamed Drissi K. Direction artistique
Badr Yagami Infographie

 

 

 

 

 

 

Related Posts

Orientalistes contemporains à L’espace Art Sadika

05/11/2006

Orientalistes contemporains à L’espace Art SadikaFlorence Aubin, Laurence Breeden, Jan Demeulemeester, Myriam et Olivier Derveloy, Tristan Rà, Dominique Médard exposeront leurs oeuvres à l’espace Art Sadika, du 4 novembre au 19 décembre à Gammarth (Tunisie). Ces artistes ont tous vécu ou travaillé en Tunisie. Leurs peintures portent l’empreinte de ce passage, débarassées des préjugés de l'orientalisme pour représenter l’autre et l’ailleurs.

Développement régional: Kasserine «Time for action»!

15/07/2012

jdc4reg_kas_110Sous le thème: "Gouvernorat de Kasserine: Les avantages comparatifs naturels, sources de développement économique et social", le CJD (Centre des Jeunes Dirigeants d’Entreprise) a mis le cap sur la ville de Kasserine le 31 mars dernier.

Les Arabes entreront-ils en démocratie par la porte tunisienne?

16/10/2014

tunele 110tazzina 30x30abstractLa société civile et les forces vives du pays, journalistes, syndicalistes, et autres, sont mobilisés pour faire face à tout déraillement du processus démocratique, et déjouer toutes tentatives de saboter ce processus orchestrées par des parties régionales auxquelles la réussite de l’expérience démocratique tunisienne déplairait.