Barack Obama, Angela Merkel, agissez pour sauver les habitants d’Alep !

markel-obama-128Mon nom est Hamza El Khatib, Je fais partie des derniers médecins restés à Alep pour soigner les 300 000 habitants à l’est de la ville.

Tous les jours, les pires atrocités y sont commises. Les civils et les hôpitaux sont systématiquement la cible du régime syrien et de l’aviation russe.

La semaine dernière, j’ai écrit au président Obama et à la chancelière allemande pour demander de l’aide. Les Etats-Unis et l’Allemagne ont beaucoup d’influence sur la scène internationale. Je leur ai donc demandé d’utiliser leur influence pour nous aider. Hélas, leur réponse est la même depuis 5 ans : Angela Merkel reste silencieuse tandis que la Maison Blanche condamne timidement sans mentionner des possibles actions à l’encontre du régime.

Angela Merkel ou Barack Obama n’ont rien fait pour empêcher les attaques criminelles contre les civils et les hôpitaux.

Voilà pourquoi j’ai décidé de lancer cette pétition. Barack Obama et Angela Merkel ne m’entendent pas. Et si nous unissions nos voix pour qu’ensemble nous puissions lancer un appel si fort qu’ils ne pourront l’ignorer ?

Depuis 5 ans nous sommes témoins de la mort violente et tourmentée de patients, amis et collègues. Depuis 5 ans, le monde nous regarde, constate que la situation est “complexe” mais ne fait rien pour nous protéger.

Le mois dernier, 42 installations médicales ont été la cible d’attaques dont 15 hôpitaux dans lesquels mes collègues et moi travaillons. A ce rythme là, les services médicaux à Alep pourraient être détruits en un mois, laissant mourir 300 000 personnes.

Ce qui nous fait le plus mal à mes collègues et moi c’est de devoir choisir qui sauver. Parfois, de jeunes enfants arrivent aux urgences tellement blessés que nous devons soigner en priorité ceux qui ont plus de chances de survivre et parfois nous n’avons même pas le matériel pour les sauver. Il y a quelques semaines, quatre bébés en détresse respiratoire sont morts quand une explosion a coupé l’oxygène de leur couveuse. Leur vie a pris fin avant même d’avoir commencé.

Malgré l’horreur nous avons décidé de rester à Alep. Nous nous sommes jurés d’aider ceux qui sont dans le besoin. Il est de notre devoir de rester pour aider la population. Tout ce que nous demandons à présent c’est que Barack Obama et Angela Merkel respectent leur devoir.

Nous n’avons pas besoin de leurs larmes ou de leur compassion, ni même de leurs prières. Nous voulons qu’ils agissent. Nous voulons qu’ils prouvent qu’ils sont au côté du peuple syrien.

markel-obama-545

S’il vous plaît, rejoignez la mobilisation. Demandez à Barack Obama et Angela Merkel de sauver les habitants d’Alep.

Questa petizione sarà consegnata a:


 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Related Posts

Le temps des consuls

11/12/2003

Le temps des consulsAvec «Le temps des consuls, L'échelle d'Alep» qu’elle a présenté ce jeudi 11 décembre 2003 au Sénat à Paris, Françoise Cloarec signe son quatrième livre sur la Syrie confirmant sa passion pour ce pays qui stimule chez elle création et recherche. Fascinée par la ville d’Alep, Françoise Cloarec a déjà séjourné plusieurs semaines dans cette ville où elle retourne régulièrement. Elle a été introduite dans l’univers des grandes familles alépines de souche européenne par son amie Jenny Poche qui lui a ouvert les portes de son caravansérail et de sa mémoire, lui confiant aussi une partie des archives de sa famille. Erudition et récits de vie tissent donc cet essai à la croisée des genres dont nous proposons ici quelques fragments.

Festival des arts visuels de Damas

09/10/2010

Festival des arts visuels de Damas La première édition du Festival des arts visuels de Damas ouvrira prochainement ses portes. Au programme : art vidéo, photographies, installations, conférences et ateliers de formation autour de l’espace urbain. Damas, du 17 octobre au 2 décembre 2010.

Dialogue avec Riad al Turk (suite1)

17/08/2011

Dialogue avec Riad al Turk (suite1)«Une des réalisations les plus importantes de la révolution syrienne tient dans sa réussite à lacérer le visage de la tyrannie, à briser son prestige et à miner ses forces fondamentales incarnées par les services de sécurité et les milices armées.»