Cinq nouveaux médias en ligne à connaître au Moyen Orient

cinq1 545

Le monde arabe connaît une effervescence particulière sur sa Toile qui ne cesse d’accueillir de nouveaux projets médiatiques du Maroc à la Libye en passant par la Tunisie, l’Algérie, l’Egypte, le Liban, la Jordanie et la Syrie.

Depuis deux ans le fonds Ebticar de l’Union européenne accompagne, à travers l’agence de coopération des médias CFI, 19 de ces initiatives innovantes retenues après deux appels à projets. Pour leur deuxième rencontre annuelle, c’est à Amman que les lauréats Ebticar se sont retrouvés les 27 et 28 janvier.

Radio M qui fait partie des projets soutenus a participé à l’événement et a rapporté au Huffington Post Algérie une petite sélection de ces nouveaux médias à suivre.

 

1. La plateforme de vidéos "Journaux intimes de la Révolution en Syrie"

cinq2 545

Depuis 2012, le projet “New Syrian Voices” accompagne des jeunes Syriens et Syriennes qui filment avec courage leur quotidien: Amer à Damas, Hassan à Douma, Sana à Alep, Majid à Rityan, Oussama exilé à Gaziantep (Turquie) et Joudi à la frontière libanaise.

"Depuis quatre ans, 180 vidéos ont été publiées permettant de documenter sur la durée la mémoire de la guerre", explique Caroline Donati, 46 ans, initiatrice du projet.

Actuellement diffusé sur Arte et Médiapart, "New Syrian voices" (NSV) se dotera prochainement d’une nouvelle plateforme, en cours d’élaboration, complètement revue, sous la direction du studio transmedia SmallBang, nouveau partenaire de NSV, a annoncé Caroline Donati lors de la rencontre Ebticar à Amman.


2. Le magazine culturel égyptien "Taralbahr"à Alexandrie

cinq3 545

Lancé au mois de novembre, le journal en ligne arabophone "Taralbahr" raconte le quotidien de la ville d’Alexandrie d’un point de vue artistique et culturel.

"On traite de l’évolution de la ville, des changements des quartiers, de l’actualité de la scène artistique, etc.", détaille Kholoud Said Amer, 30 ans, qui s’occupe de la partie éditoriale au sein de l’équipe du journal composée de six membres – journalistes, designers, développeurs - tous bénévoles.

Dans l’un de ces derniers écrits, la jeune fille décrit ainsi la transformation des espaces de loisirs et sorties à Alexandrie. "A travers un récit assez personnel, je raconte les transformations des habitudes du vendredi matin entre mon enfance, l’adolescence, la révolution et maintenant", explique Kholoud Said Amer lors de la rencontre Ebticar à Amman.


3. La plateforme de photographies "Frame" à Beyrouth

Né d’un désir de "documenter Beyrouth" et ses changements rapides tout en "réunissant ses habitants" à l’intérieur d’une ville morcelée et divisée, la plateforme de photos "Frame" a vu le jour en 2013, raconte Ali Sayed, 33 ans, co-fondateur du projet avec Maroun Sfeir.

"Notre premier événement a été l’organisation d’un photomarathon à Beyrouth en juillet 2013". Pendant 12 heures, plus de 80 photographes arpentent la ville pour rapporter des clichés, en rapport avec les thèmes fixés, qui sont ensuite téléchargés sur la plateforme.

cinq3 545bis yt

Le monde arabe connaît une effervescence particulière sur sa Toile qui ne cesse d’accueillir de nouveaux projets médiatiques du Maroc à la Libye en passant par la Tunisie, l’Algérie, l’Egypte, le Liban, la Jordanie et la Syrie.

Depuis deux ans le fonds Ebticar de l’Union européenne accompagne, à travers l’agence de coopération des médias CFI, 19 de ces initiatives innovantes retenues après deux appels à projets. Pour leur deuxième rencontre annuelle, c’est à Amman que les lauréats Ebticar se sont retrouvés les 27 et 28 janvier.

Radio M qui fait partie des projets soutenus a participé à l’événement et a rapporté au Huffington Post Algérie une petite sélection de ces nouveaux médias à suivre.

 

4. Le site de blogueurs arabophones "Arablog" au Moyen Orient

cinq4 545

Dans la lignée de Mondoblog et Libyablog, deux plateformes de blogueurs initiées par Ziad Maalouf, animateur de l’émission "L’Atelier des médias" sur Radio France internationale (RFI), et développées par le groupe France Médias monde (RFI, France 24 et MCD), Arablog rassemble depuis juillet 2014 les blogueurs du monde arabe.

"Le site compte dorénavant 250 blogs représentant plus de 4000 billets", informe Raja Yahyaoui, la modératrice de la plateforme qui accompagne les blogueurs depuis Tunis. Parmi eux se trouvent plusieurs blogueurs algériens tels que Zine Ghebouli et Anouar Rahmani.

"Arablog contribue à augmenter le contenu arabophone à l’international ainsi qu’à améliorer le niveau des blogueurs du monde arabe", souligne la jeune femme de 29 ans. En plus des conseils et tutoriels envoyés régulièrement aux blogueurs retenus après une sélection, une formation de six jours a été organisée en décembre 2014 à Tunis avec une trentaine d’arablogueurs.

 

5. La plateforme musicale Mideast Tunes et sa radio de podcasts alternatifs

cinq5 545

La musique comme arme de changement social. Tel est la devise de la plateforme musicale Mideast Tunes qui rassemble depuis sa naissance en 2010 plus de 8.000 titres de 1.500 groupes et musiciens alternatifs du Moyen Orient et d’Afrique du Nord.

"Après avoir donné une visibilité aux œuvres, on s’est dit pourquoi ne pas faire connaître aussi les artistes", explique Abir Ghattas, 28 ans, cofondatrice du projet. Et c’est ainsi qu’est née Mideastunes radio.

"La plateforme lancée depuis novembre 2016 diffuse des podcasts de radios alternatives ainsi que notre émission "Off Tunes" que nous réalisons en arabe libanais et jordanien avec des artistes de la région", décrit la cofondatrice à la rencontre Ebticar à Amman.

 


 
Nejma Rondeleux
HuffPost Algérie

 

01/02/2016

 

 

 

 

 

 

 

Related Posts

Médias arabes, médias occidentaux: guerre des images, guerre des imaginaires?

24/05/2006

Cette question est très complexe car elle interroge aussi bien la culture que la politique, la société et tous les phénomènes inhérents. Il me parait évident que l’on se trouve en présence d’un double phénomène, où les éléments s’entrecroisent et s’entrechoquent aux moments des crises. Bien sûr, il y a un sentiment fortement ressenti aujourd’hui, alors qu’il était encore absent il y a seulement 30 ou 40 ans, le phénomène de la mondialisation des cultures. (Versione italiana)

Greenaccord au chevet de la Terre

29/10/2010

Greenaccord au chevet de la TerreDu 13 au 16 octobre, la ville italienne de Cuneo s’est penchée sur le sort de la terre. A l’initiative de l’association Greenaccord, des journalistes du monde entier y étaient rassemblés pour trouver les moyens de venir en aide à notre planète et discuter de l’économie soutenable.

L’Union Méditerranéenne en perspective

15/07/2008

L’Union Méditerranéenne en perspectiveLe 13 juillet 2008, le président Nicolas Sarkozy a lancé officiellement à Paris l’Union pour la Méditerranée. Entretien avec Tobias Schumacher, responsable du Programme de recherche et d’information auprès d’EuroMeSCo qui publie un rapport sur les perspectives de l’Union Méditerranéenne.