Dossier - Migrations versant sud…

Quelle réalité vivent ces milliers de personnes qui, fuyant guerres et dictatures, attendent, transitent ou s’établissent pour des durées plus ou moins longues dans les pays de la rive sud de la Méditerranée ? Babelmed publie une série de reportages racontant la situation de ces réfugiés en Algérie, Egypte, Liban, Maroc et Tunisie.Ces contenus sont produits par plusieurs médias numériques indépendants ayant bénéficié du programme Ebticar Media.

 


 

L’Europe via l’Egypte, périple à haut risque | babelmed | femme - migration - méditerranée
Tom Rollins
De plus en plus de réfugiés et de migrants sont arrêtés en Égypte pour avoir tenté de traverser la Méditerranée. Des dizaines d'entre eux, interviewés par Mada Masr, ont parlé de Gamal Abdel Nasser Street comme d'une étape obligée de leurs voyages de Homs à Monaco, de Khartoum à Oslo, de Asmara à Stockholm. (Ebticar/Mada Masr)
Etre Syrien au Liban: un labyrinthe sans issue | babelmed | femme - migration - méditerranée
Chloé Benoist
L’homme derrière le guichet de l’ambassade a dit à Hisham qu’il aurait plus de chance d’aller en Allemagne en traversant la Méditerranée et en passant illégalement en Europe. (Ebticar/Mashallah news)
Au Maroc, les rêves brisés des réfugiés syriens | babelmed | femme - migration - méditerranée
Imad Stitou
Fuyant la guerre, ils sont des milliers, arrivés depuis 2011 par vagues successives dans les villes marocaines. A Casablanca, Rabat ou Kenitra, les réfugiés syriens racontent leur détresse dans un pays qui ne compte plus leur offrir l’asile pour des raisons sécuritaires. (Ebticar/Le Desk)
Tunisie / Libye: entre terrorisme et guerre civile, les réfugiés libyens pris en étau  | babelmed | femme - migration - méditerranée
Rafika Bendermel

Parmi les pays qui ont vu une migration à marche forcée dans le pourtour méditerranéen ces dernières années, le cas libyen pourrait faire figure d’exception. En effet, malgré l’exode massif d’environ un million et demi de Libyens au plus fort de la guerre civile, beaucoup ont trouvé refuge en Tunisie, le seul Etat qui a tiré un bénéfice démocratique du printemps arabe.(Ebticar/Tunisie Bondy Blog)

Des migrants expulsés à la frontière algérienne  | babelmed | femme - migration - méditerranée
Sana Sbouai
Détenus au Centre d’accueil et d’orientation de Ouardiya pendant neuf jours, un groupe de migrants se retrouvent expulsés et abandonnés à la frontière algérienne, par les autorités tunisiennes. (Ebticar /Inkyfada)
Hamid Fadhel, dévoué aux migrants d’Alger | babelmed | femme - migration - méditerranée
Nejma Rondeleux
Sur leur longue route de l’exil, les migrants croisent aussi de bonnes âmes. Hamid Fadhel appartient à cette catégorie. Depuis 15 ans, cet Algérois de 37 ans dédie son temps aux autres, au sein de l’association Rencontre et Développement. (Ebticar/Radio M)

 


 

 

 

 

 

Related Posts

Juifs et musulman, autopsie d’une séparation

16/05/2014

jui mus 0 110Pendant plus de treize siècles, les relations entre juifs et musulmans traversent tant bien que mal les vicissitudes de l’histoire. Pourtant, le XXème siècle va leur être fatal. En moins de cinquante ans les communautés juives quittent massivement les pays arabes. Retour sur les causes d’une séparation. Dossier publié dans Courrier de l’Atlas N°80. Avril 2014.

Dossier - Démocratie et citoyenneté

09/03/2015

dossier 3 ebticar 110bisExpériences de démocratie directe en Tunisie rapportées dans Tunisie Bondy Blog, tuerie de Charlie racontée dans Inkyfada, regard d'une blogueuse marocaine sur les régimes arabes dans Arablog… 3ème dossier Ebticar consacré aux pratiques démocratiques et citoyennes côté rive sud.

Globa-Napoli

27/09/2007

Globa-NapoliAprès «les Soudanais du Caire», le dossier Turquie-Europe, et les migrations subsahariennes en Algérie, le cycle d’enquêtes «Marges et confins en Méditerranée», soutenu par la Fondation Européenne de la Culture, s’arrête cette semaine dans le sud de l’Italie, à Naples. Comprendre la cité parthénopéenne à travers son immigration permet de découvrir une ville globalisée par le bas où le phénomène camorriste est encore omniprésent, et la marge révèle une ville contradictoire «tolérante par distraction»…