2016: le Jubilée noir des tsiganes

2016: il giubileo nero degli “zingari” | sgomberi, insediamenti informali, Roma, Giubileo, Associazione 21 luglio, Papa Bergoglio, rom, R.O.M. Rights of Minorities 

Il y a environ 2.500 Roms qui vivent à Rome dans des campements informels. Au cours de ces dernières années ces personnes ont été régulièrement victimes d’expulsions forcées de la part des autorités. Ces évacuations ont de graves conséquences sur leurs droits fondamentaux. Les enfants sont tout particulièrement touchés.

En outre, elles représentent un gâchis inutile de ressources publiques et une réponse inadéquate au problème social de l’habitat. Une approche de l’émergence à la place d’une vraie vision, qui viole les principes établis par les organisations internationales.

De janvier à septembre 2015, 71 expulsions forcées ont été exécutées dans la capitale : un nombre qui a doublé par rapport à celui enregistré tout au long de l’année précédente (34). Une nette augmentation des évacuations a été vérifiée depuis le 13 mars dernier, en concomitance avec l’annonce faite par le pape Francesco du Jubilé de la Miséricorde.

Le Jubilé portera à Rome plusieurs millions de pèlerins dans la Capitale. Depuis le jour de la proclamation de l’année sainte, les expulsions forcées ont triplé, passant d’une moyenne de 3 par mois sur les trois mois précédents l’annonce pontificale à une moyenne de 10 expulsions par mois enregistrées du 13 mars au 30 septembre 2015. Sur la même période, en 2014, la moyenne mensuelle des opérations s’élevait à un peu plus de trois évacuations.

L’Associazione 21 luglio manifeste une forte préoccupation face à ces interventions policières à répétition, craignant que ne se répète le même scénario qu’en 2000, à l’occasion du Jubilé, que certains n’hésitèrent pas à définir le “Jubilé noir des tsiganes”.

 

Ont adhéré à l’appel à ce jour :

Popica Onlus, Antigone, Cild (Coalizione italiana libertà e diritti civili), ATD Quarto Mondo, Associazione Chico Mendes, Scosse, Lunaria, OsservAzione, PRIME Italia, Associazione Radicali Roma, Chi rom e…chi no, Compare, Unione Inquilini, ASGI (Associazione Studi Giuridici sull’Immigrazione), Associazione Sucar Drom, Associazione Sarda contro l’Emarginazione, FCEI (Federazione delle Chiese Evangeliche in Italia), Cooperativa Animazione Valdocco, Romanipé Palermo, ABCittà società cooperativa sociale ONLUS, Zalab.

 

Pour adhérer à l’appel:

http://www.21luglio.org/peccato-capitale

 


 

Related Posts

Entretien avec Ibrahim Awad

18/01/2009

Entretien avec Ibrahim AwadLe directeur des migrations au Bureau international du travail (BIT), Ibrahim Awad, bat en brèche certaines idées reçues sur les migrations en Méditerranée. Les flux migratoires intra-méditerranéens se sont beaucoup ralentis.

2015, une tragédie annoncée. Rappel

06/07/2015

tragedia 545.jpg110Ce passage de Mare Nostrum à Triton, dénoncé par les organisations humanitaires, dont le HCR et Amnesty international, s’est avéré désastreux. Loin d’avoir été freiné, le trafic des migrants a repris avec l’arrivée des beaux jours, et des naufrages de dimension dantesque se sont multipliés.

Corps de femmes, regard d'hommes

09/03/2005

Corps de femmes,  regard d'hommesDans son livre "Mes papiers" publié en 2001, Fatima Hussein, l'une des premières journalistes femmes à Koweit raconte comment, en 1951, elle et ses camarades de classe brûlèrent dans le préau de l'école les voiles noirs qui couvraient leurs visages. Elle relate aussi qu'en rentrant du Caire où elle a poursuivi ses études universitaires avec cinq autres filles koweitiennes, elles avaient décidé ensemble de descendre de l'avion tête découverte et sans abaya. Elles l'ont fait, et les autres femmes ont suivi. C'était en 1956.