« Gitanistan », voyage parmi les rom du Salento

gitanistan 290Oronzo, fils de Giuseppe Rinaldi, alias « Seppu lu Zingaru » (Seppu le tsigane), est aujourd’hui boucher après s’être occupé pendant des années de commerce de chevaux. Sa famille, dans les années 1970 achetait et vendait environ 300 bêtes par semaine.

Claudio Giagnotti, connu de tous sous le nom de « Cavallo » (cheval), est son neveu, il est aussi musicien et producteur. Avec son groupe « Mascarimirì », il s’est fait une place dans le panorama de la word music, au delà de la péninsule.

En 2010, avec l’album « Gitanistan » il commence un voyage personnel à la découverte des racines de sa propre famille. En réalisant le film éponyme, il décide d’entrer dans le foyer de plusieurs familles rom pour raconter les histoires d’une communauté silencieuse, tellement bien intégrer dans la région que ses membres ont fini par devenir “invisibles”.

Lorsque, il y a plusieurs siècles, les premiers groupes rom entrèrent en contact avec les Pouilles, ils surent en effet comprendre et satisfaire les besoins de la population locale. Ainsi de génération en génération, leurs influences réciproques a donné vie à des traditions « mixtes » aujourd’hui encore très répandues, comme celle par exemple de manger « de petits morceaux de cheval » devenus depuis un plat typique ou, encore, de célébrer la “pizzica scherma”, un rite à l’ancienne qui permettait aux hommes de “régler leurs comptes” autour d’un bûcher, avant les grandes foires agricoles estivales.

L’humilité et l’énergie des protagonistes du film ont été pour moi une source d’inspiration aussi bien au niveau de la réalisation du documentaire qu’au niveau personnel”, écrit Cavallo dans ses notes de tournage. “Je m’avancerais à dire que cette histoire offre des éléments intéressants pour améliorer la société dans laquelle nous vivons. Elle se veut un exemple pour les rom qui s’obstinent à vouloir être marginaux, et un exemple pour ces personnes qui voient dans la diversité l’origine des ennuis et de la déstabilisation”. 

 


 

Crédits:

Sujet, scénario et réalisation : Gigi De Donno, Claudio “Cavallo” Giagnotti;

Producteur : Gigi De Donno, Claudio “Cavallo” Giagnotti, Paolo “Sbrango” Marzoni;

Directeur de la photographie : Alessandro “Luvagnone” Marti;

Editing video: Corrado Iuvara, Davide Ricchiuti;

Visual Effects & Color Correction: Ameleto Cascio;

Visual Communication: Progetty;

Production : Italie et France 2014;

Produit par : Maxman Freim Dilinò.  

 
 
 
 
 
 
 

Related Posts

La Méditerranée, une source d'inspiration infinie

12/05/2009

La Méditerranée,  une source d'inspiration infinieDans la petite famille des documentaristes marocains, Othman Naceri joue dans la catégorie « jeunes espoirs ». Il a notamment co-réalisé avec Wahid el Moutanna Les Figurants, mirages de Ouarzazate (2007) et signé Mediterranova (2006), un film sur le «rêve africain» vu par les Andalous.

«Orient» et «Occident»: le poison des représentations

03/11/2004

«Orient» et «Occident»: le poison des représentationsL’Europe, au cours des siècles, a porté sur l’islam des regards contradictoires. De la littérature des Croisades aux voyageurs du XIXème siècle, des images de la prison d’Abou Ghraïb à la perception médiatique des musulmans en Europe, les exemples foisonnent pour démontrer combien les représentations procèdent d’une vision de l’autre déformée, biaisée, voire carrément raciste. Lors du Colloque «La paix en temps de guerre», qui s’est tenu à Senigallia (Italie) les 29 et 30 octobre 2004, l’Association culturelle Babelmed a apporté sa contribution dont nous livrons ici la version intégrale.

Paris-Ankara, aller-retour

27/04/2017

Solera-23-110bisVoici que notre incapacité d’agir en respectant le droit international, de pratiquer la solidarité de façon claire, transparente et déterminée, et de mener une politique cohérente en termes de libertés fondamentales se trouve à la base des conditions qui ont facilité la restauration autoritaire en Turquie et l’avancée d’un nationalisme défensif, discriminatoire et nostalgique en France, surtout personnifié par le Front National.