Ticket Fund de la Fondation Prince Claus

claus 250La mobilité est au cœur du développement culturel, mais le manque de fonds limite souvent la capacité de voyager des artistes et des acteurs culturels des pays du sud de la Méditerranée, voire d’autres continents…

Estimant que « le développement et le progrès ne peuvent être réalisés que par les personnes, dans un environnement respectueux de leur culture, langue et mode de vie », la Fondation Prince Claus, basée à Amsterdam aux Pays-Bas, a créé le Ticket Fund, un mécanisme qui couvre les frais de déplacement (billet d'avion en classe économique ou billet de train) pour soutenir l'échange interculturel des artistes et des acteurs culturels.

Le Ticket Fund est spécifiquement conçu pour les artistes, les opérateurs impliqués dans les nouvelles formes de cultures émergentes ainsi que les représentants d’organisations artistiques indépendantes vivant dans les pays inclus dans la liste du CAD-OCDE, c.à.d. les pays et les territoires éligibles pour recevoir l'aide publique au développement. Parmi eux : l'Algérie, l'Egypte, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Palestine et la Tunisie. La priorité est accordée aux candidats ou candidates ayant moins de 35 ans, n’ayant pas plus de 10 ans de carrière et travaillant dans des domaines artistiques et culturels contemporains, y compris le renforcement des capacités culturelles.

Des lignes directrices détaillées (en anglais) peuvent être téléchargées ici.

 


 

Contenu produit en collaboration avec Med Culture

 

 

 

Related Posts

Polyphonie méditerranéenne

05/09/2003

Polyphonie méditerranéenneEtant donnée la conjoncture internationale actuelle, la vision polyphonique de la Méditerranée devient plus importante que jamais.

L’accueil des étudiants réfugiés à l’Université de Lille

14/05/2017

2-cederna-110Depuis septembre 2016, l’Université de Lille accueille 100 nouveaux étudiants, réfugiés ou demandeurs d’asile. Le projet provient d’une initiative venue d’étudiants et d’enseignants mobilisés sur le terrain, et simultanément, d’une volonté politique émanant des présidents et équipes de direction de l’Université de Lille, aujourd’hui composée de trois établissements en cours de fusion (prévue pour le 1er janvier 2018).

Portrait d’un kamikaze peu ordinaire

17/01/2006

Portrait d’un kamikaze peu ordinaireL’enquête sur les attentats du 11 septembre 2001 se poursuit, impitoyable, à Guantanamo et ailleurs. Ce qui a pu se passer dans l’esprit de cette vingtaine d’obscurs kamikazes, dont les portraits, quatre années après leur mort, ressemblent encore à des portraits-robots, grossiers et éphémères, n’intéresse que les romanciers. Le dernier roman de Salim Bachi, Tuez-les tous, est une puissante plongée dans la conscience, à la fois confuse et lucide d’un kamikaze imaginaire et pourtant si réel, Seif El Islam.