Positive Lebanon

positive 200Un Liban plein de gens formidables et d’associations qui font avancer le pays !

Un livre formidable vient de paraître au Liban, aux éditions Tamyras: 400 pages, et une tonne de photos, pour illustrer la multitude d’initiatives qui fleurissent dans le pays, initiées par la société civile, pour vivre mieux dans ce pays en proie à mille difficultés, et dont les structures étatiques, dans un contexte de crise, ne peuvent subvenir aux besoins de tous.

Venir en aide aux enfants handicapés, prendre soin de l’environnement, promouvoir l’artisanat, offrir de la thérapie par le théâtre à des populations traumatisées, créer des jardins publics pour l’agrément de tous, défendre les droits des femmes, aider les bébés atteints de déficiences cardiaques, réaliser les rêves des enfants atteints de maladies graves, lutter contre la corruption, créer des bibliothèques de rue, mais aussi : capturer en photos les mille et une facettes d’un Liban qu’on adore, paysages personnages graffitis scènes sur le vif, décrire son pays en dessins d’humour et en bd, ou lui rédiger une déclaration d’amour enflammé, que l’on soit Libanais ou étranger amoureux du pays: voilà quelques-unes seulement des nombreuses initiatives décrites dans ce livre, et qui, par leur somme, nous montrent un Liban qui a décidé de se prendre en charge, un Liban jeune et plein d’énergie - car beaucoup d’associations et d’initiatives sont portées par des jeunes - un Liban qui retrousse ses manches pour faire face aux problèmes du présent, et pour mieux préparer son avenir.

Et pour présenter ce livre, et en résumer l’esprit, positif et combatif, rien de mieux que de reproduire la préface, signée de la responsable des éditions Tamyras, Tania Hadjithomas Mehanna

Nadia Khouri-Dagher

08/05/2015

 


 

//© Bachir El Khoury et Philippe de Clemont Tonnerre 

Préface

positive 300«Ce livre se veut avant tout et d’abord un hommage. Hommage à la société civile qui de tout temps n’a jamais baissé les bras. Qui s’est montrée à la hauteur dans les pires moments de l’histoire libanaise. Qui a montré son attachement au pays, aux initiatives concrètes et un dynamisme qui caractérise tous les Libanais. Une société civile qui doit réaliser aujourd’hui qu’elle est le véritable moteur du Liban, qu’elle a du pouvoir, qu’elle seule fait avancer les choses et qu’elle a atteint un niveau très haut et très intelligent dans les idées et les réalisations sur le terrain. Ce livre vise à montrer toutes les actions concrètes entreprises inlassablement, malgré les obstacles, malgré les aléas, malgré les difficultés. Page après page, vous découvrirez des initiatives, des ONG, des notes d’humour, des photos d’amour, des textes marquants qui témoignent d’une volonté de ne jamais abandonner ce petit bout de terre si attachant. Pays qui est le nôtre et duquel on ne doit jamais douter. Derrière cet amour pour le Liban, derrière ce livre et toutes les magnifiques personnes qui y sont présentes, une vraie idée, celle de montrer le Positive Lebanon qui nous rassemble et nous ressemble. Une flamme qui ne devrait jamais s’éteindre, que nous devons tous nous passer sans faillir pour que le feu ardent qui caractérise le Liban ne faiblisse jamais. Positive Lebanon c’est chacun de nous, à son échelle, qui contribue à faire briller l’image, le reflet, l’exception libanaise. Ici et à l’étranger. Il est temps de comprendre que notre force vient de notre énergie et que notre énergie vient de notre force. Ne perdons jamais de vue ce que nous sommes. Notre courage permanent, notre énergie inoxydable, notre adaptabilité intelligente, nos innovations constantes, nos millions d’expatriés qui reviennent chaque été, notre bonne humeur contagieuse, notre fierté d’appartenir à un pays qui ne meurt jamais. Ne per- dons jamais de vue que ce ne sont pas quelques dizaines d’années de pitoyable déviation qui vont faire reculer cinq mille ans d’histoire. Ce n’est pas parce que le pays semble se rétrécir que nous avons rétréci nos visions, nos attentes, nos points de vue, nos devoirs nationaux, nos rêves, nos ambitions et surtout notre amour pour ce pays. À l’arrogance, nous avons opposé notre constance. À la bêtise, nous avons opposé nos innovations intelligentes. Aux discours haineux, nous avons opposé notre culture. Au chaos ambiant, nous avons opposé notre civilité. Aux roulements de tambour, nous avons opposé notre optimisme. À l’ostracisme, nous avons opposé notre way of life. Il est bien des manières de mener un combat et se tenir là, imperturbable et confiant, travailleur et courageux, positif et vivant, est la meilleure façon de sortir victorieux».

Tania Hadjithomas Mehanna 

//© Charlotte Gatadreau / ARCENCEL


Le site:

Untitled-4.jpglg tamyras

 

 

 

 

 

 

 

Related Posts

Sur les traces de Shawki au Liban

06/12/2004

Sur les traces de Shawki au LibanZahla (Zahlé disent les Libanais). C’est un don du Berdawni, dont les eaux cristallines de fraîcheur descendent des hauteurs du mont Sannine si passionnément évoqué par Michael Noayma et vont se perdre dans la fertile plaine de la Bekaa, le grenier à blé des Romains. Nous sommes à mi-chemin entre Beyrouth et Baalbek, sur la route qui mène à Damas, Moussoul et Bagdad.

Rencontre avec Amin Maalouf

12/05/2009

Rencontre avec Amin MaaloufDepuis “Les croisades vues par les Arabes”, l’écrivain tente d’établir des passerelles entre le monde arabo-musulman dont il est issu et l’Europe où il vit. Il nous reçoit chez lui à l’occasion de la parution de son essai, “Le dérèglement du monde”. Interview publiée dans le Courrier de l’Atlas du mois de mai.

Neige d’avril, à Salah Stétié

24/05/2005

Splendeur de la neige, don d’avril au paysage qui advient. Il y a une heure à peine, Salah Stétié, vous m’avez confié votre valise, le temps d’aller acheter un journal avant d’aller prendre place sur ce train qui nous ramène de Montpellier à Paris...