Les meilleures photos primées par le FFM


Depuis 2010, le Fonds pour les Femmes en Méditerranée organise un concours photo, ouvert aux amateurs, sur un thème fort consacré aux femmes. A découvrir à travers leurs images les lauréat(e)s des trois dernières éditions…

Concours Photo 2011

«Les femmes, leurs révolutions»

D’une rive à l’autre de la Méditerranée, quelles sociétés démocratiques veulent construire les femmes ? Quel sens prend pour elles le mot révolution?

//Hamideddine Bouali  - Sana Sbouai - Fabien Lombard

Les 3 premier(e)s lauréat(e)s sont:

 

1er prix - Hamideddine Bouali (Tunisie)

2ème prix - Sana Sbouai (Tunisie)
3ème prix - Fabien Lombard (France)

 

Jury: Souad Belhaddad, Malika Benameur, Pierre Yves Gimenez, Sylvie Hugues, Frédérique Jouval, Marie-Paule Nègre et Reza qui ont si généreusement donné de leur temps pour sélectionner les photos.

 


 

Concours 2012

« À quoi sert la révolution si je ne peux peut pas danser ? »

//Samara Sallam - Loubna Awidat - Marisol Rifai  

Les 3 premier(e)s lauréat(e)s sont :

 

1er prix - Samara SallamSyrie

2ème prix - Loubna Awidat - Syrie Résiste et soulève-toi avant ta disparition

3ème prix - Marisol Rifai - Liban Il n’y a qu’à l’aube où je peux me libérer de la ville


Jury: Souad Belhaddad, Pierre Yves Gimenez, Sylvie Hugues, Frédérique Jouval, Caroline Laurent-Simon, Catalina Martin-Chico, Marie-Paule Nègre, Reza et Lizzie Sadin 

 

Concours Photo 2013

« Père et fier de ma fille »

Malgré la difficulté du thème ,de nombreux participants de 13 pays ont envoyé leurs photos : Algérie, Croatie, Egypte, Espagne, France, Italie, Liban, Jordanie, Maroc, Tunisie, Yemen, Palestine, Portugal. 20 photos sélectionnées par le jury.

Les 3 premier(e)s lauréat(e)s sont :

360C’est une belle histoire que celle du 1er prix. Adel Mhadhebi est tunisien, designer, enseignant universitaire, artiste, photographe. Il est père de quatre enfants. Cependant ce n’est pas sa propre histoire qu’il a choisi de raconter mais celle de deux personnalités connues de la vie publique tunisienne, père et fille dans la vie privée.Elle, c’est Lina Ben Mhennni ! Militante pour les libertés. Lui c’est son père Sadok Ben Mhenni (personnalité emblématique en Tunisie), mais qui apparaît discrètement à chaque manifestation, aux côtés de sa fille. Adel Mhadhebi avait remarqué le regard si fier que portait le père sur sa fille et cela l’a interpellé. Aussi a-t-il décidé de capter ces moments de complicité, de tendresse et de bienveillance.

 

 

 

Matanovic-Anamarija-Croatie-2013-Prix-n2C’est à Anamarija Matanovic que revient le 2ème prix (Croatie, Slavonski Brod). La photo s’intitule “She has her own world, but I learn much from her world" (Elle a son propre monde mais j’ai tant appris de son monde).

C’est Rudi le père et sa fille Anamarija qui sont représentés dans leur atelier commun. Rudi fait ce commentaire « On travaille côte à côte, mais je peux vraiment dire que tout ce qu’accomplit ma fille découle de ses choix personnels».

 

Oudah ZeinabLe 3ème prix a été attribué à Zenab Oudah (Palestine, Gaza)

Là aussi l’histoire est belle et montre la complicité, la fierté et le soutien d’un père à sa fille artiste peintre. La photographe a voulu représenter l’artiste Mohammed Sahwil réfugié palestinien 66 ans, encourageant sa fille Rafidah de 25 ans dans son art. Le Père a soutenu sa fille pour qu’elle aille faire des études d’Arts à l'Université d’Aqsa à Gaza. Elle a d’ailleurs participé à l’élaboration d’un grand nombre de peintures murales et pris part à plusieurs expositions.« Je suis un très heureuse que ma famille me soutienne et plus particulièrement mon père, qui a joué un rôle important pour ma carrière d’artiste » dira Rafidha en parlant de son père.

 

Renoult YannEnfin, et bien qu’il ne soit pas prévu d'attribuer de 4ème prix, la photo de Yann Renoult « la jeune fille et la mer » reçoit une mention spéciale. A lire le commentaire très touchant qui reflète si bien l’esprit de ce concours. 

"Quand la blessure de son père l'a empêché d'exercer son métier de pêcheur, Madeline, malgré son jeune âge, n'a pas hésité : elle a repris le métier de son père. Seule femme dans un monde exclusivement masculin, elle a dû en faire plus que les autres pour gagner le respect de ses pairs. Si au début il ne croyait pas possible qu'elle réussisse, son père est maintenant fière d'elle. Il n'hésite pas à la protéger et subir les arrestations et pressions du Hamas, qui voit d'un très mauvais oeil une femme travailler dans ce milieu."


 lg ffm 250PAS DE CONCOURS EN 2014 RDV EN 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Related Posts

"Vivre de culture et d'eau fraiche''

27/05/2011

"Vivre de culture et d'eau fraiche'' , tel est le thème du débat proposé par l’association Racine mercredi 1er juin 2011 à la Fabrique Culturelle des anciens abattoirs de Casablanca.

Appel à projets culturels méditerranéens

28/10/2012

?monta_110La bourse Marc de Montalembert soutient des jeunes de moins de 30 ans, porteurs d’un projet culturel ou artistique permettant de poser un nouvel éclairage sur les cultures méditerranéennes.

Mémoires au présent l’Algérie

22/08/2012

cmalg_110Chroniques et Chants de l’Indépendance /Avant et après. Cinéma - Concerts - Forum.

Cité de la musique du 11 au 16 septembre 2012.