«Hammam Baghdadi», théâtre d’Irak, de Jawad El Assadi

hammam 300Jawad El Assadi, metteur en scène «Hammam Baghdadi» décrit la vie en Irak plus proche du projet sociétal en devenir à la Taliban afghan, car l’Irak,- selon ses dires- est remplie de fondamentalismes incompréhensibles, fermant les portes de la Vie… 

«Hammam Baghdadi est mon approche théâtrale de mon vécu en Irak, par un essai d’analyse sociologique et psychologique et à moindre degré d’analyse politique, raconte Jawad El Assadi. Aussi, poursuit-il, ce spectacle est un constat de toute couche sociale marginalisée dans tous les pays arabes. Les deux personnages ne sont que deux écritures dialectiques , représentant le passage de l’Irak de la dictature du Pt Saddam , «  à l’américaine » Le premier personnage est axé sur le pragmatisme et la course vers la réalisation de ses propres ambitions, au risque de s’allier avec le Diable- quant au second personnage, il trompe son monde par une fausse propagande de l’avènement d’ «une démocratie  et d’une vie civile»

 

hammam 110El Teatro (Tunis)

http://www.elteatro.net

Chedli Kallela, Tunis, Tunisie

+216 71 894 313

Dates : 16-17-18- 19-23-24-25 Avril

Heure : à 19.30 ( sauf le Dimanche 19 Avril à 17H)

 

Texte et mise en scène : Jawad EL ASSADI

Avec : Hayder Abou Hayder- Khalil HARKANI

Scénographie : Jawad EL ASSADI

Régie plateau : Sabri ATROUS

 


 

 

Related Posts

Le périple des indignés d’Armada Bizerta

01/07/2012

raptu_110Armada Bizerta, groupe de rap tunisien, a récemment fait une tournée en Europe. Il observe sa carrière évoluer et son pays changer. Portrait.

Rochdi Belgasmi ou quand la danse contemporairne tunisienne se ressource

09/08/2012

roch_110Le premier contact avec le travail chorégraphique de Rochdi Belgasmi procure une sensation de surprise mêlée d’interrogation(s). Dans Transe, corps hanté, l’artiste danse sur une bande son qu’il a, lui-même, soigneusement préparée.

A El Ghettar, les habitants réinventent la démocratie directe

23/01/2015

bondy 110xxx yyyDans certains territoires comme El Guettar, les habitants ont mis en place de nouvelles méthodes de gestion locale, une sorte de réponse à l’absence de représentation étatique. (Ebticar/Tunisie Bondy Blog)