«Où sont les femmes?»: émission en public depuis la villa méditerranée.

simon 545

Le samedi 14 mars à la Villa Méditerranée en partenariat avec Babelmed, porteur du projet « Nouveaux Médias et Jeunes journalistes en Méditerranée » soutenu par la Région Paca, Radio Grenouille animait une émission publique intitulée : «Où  sont les femmes? », interrogeant les rôles et places des femmes dans les sociétés  méditerranéennes.

Depuis Marseille, direction Alger avec Nejma Rondeleux et Soumaya Ferkali de Radio M, venues avec deux interviews dans leurs bagages. Direction la Tunisie, avec Rafika Bendermel, cofondatrice du Tunisie Bondy Blog. Direction l’Italie, avec Nathalie Galesne, Cristiana Scoppa et Ghania Khelifi de BabelMed, direction l’Espagne et la Palestine avec deux textes de Cristina Fallaras et Abir Kopty (et également un texte de la jeune poétesse tunisienne Amal Claudel), sélectionnés par Nil Deniz et Nina Hubinet pour le projet (dont nous reparlerons) Les Nouvelles Antigones. Samia Allalou, du Fond pour les femmes en Méditerranée, était également présente. Tout ce beau monde réuni, donc, après ces trois jours de rencontre, de débat, et d’ateliers à la Villa Méditérannée.

Du journalisme, aux femmes journalistes, aux femmes… Du pouvoir à l’intimité, tels étaient l’orientation et le ton voulus pour cette émission dense, entrecoupée de lectures de blogueuses méditerranéennes des Nouvelles Antigones et de chroniques assurées par Camille et Louise de notre LaboMed. Par ici pour une petit état des lieux de la presse féminine française et maghrébine, par là pour une humeur autour du « Etre une femme à Marseille ».

 


Simon Morin

Emissions radio du LaboMed

Related Posts

Dialogue interculturel: éviter les sables mouvants

14/12/2007

Dialogue interculturel: éviter les sables mouvantsEn citant Régis Debray qui dénonçait récemment la stérilité des lithurgies sur le «dialogue culturel», véritables «sables mouvants où tout s’enlise», Giovanna Tanzarella coordinatrice du réseau Français de la Fondation Anna Lindh avait clairement donné le ton et les intentions de cette manifestation, invitant les participants à la modestie et la rigueur.

Paris-Ankara, aller-retour

27/04/2017

Solera-23-110bisVoici que notre incapacité d’agir en respectant le droit international, de pratiquer la solidarité de façon claire, transparente et déterminée, et de mener une politique cohérente en termes de libertés fondamentales se trouve à la base des conditions qui ont facilité la restauration autoritaire en Turquie et l’avancée d’un nationalisme défensif, discriminatoire et nostalgique en France, surtout personnifié par le Front National.