“Nous sommes tous des Charlie”

jesuis 545 

Babelmed se joint à l’ensemble des « Société des journalistes » des rédactions du Monde, des Echos, de l'Obs, de Télérama, de Rue89, de Radio France, de RFI et France Médias Monde, de l'Agence France-Presse, de TF1, d'I-Télé, du Point, de l'Express et du Figaro (qui) condamnent l’acte de terrorisme inqualifiable perpétré ce jour (mercredi 7 janvier 2015) au siège de Charlie Hebdo.

Nous, journalistes, tenons à exprimer notre profonde tristesse, ainsi que notre colère et souhaitons témoigner de notre soutien à nos collègues, aux policiers et à leurs familles touchés par cet effroyable attentat.

En les prenant pour cible, les assaillants ont attaqué la liberté et la démocratie. Inlassablement, les journalistes défendront ces valeurs, ce droit inaliénable à la liberté d'expression.

Nous sommes tous des Charlie.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Related Posts

Exposition ‘Venise et l’Orient’

03/10/2006

Exposition ‘Venise et l’Orient’Du 3 octobre 2006 au 18 février 2007 Institut du Monde Arabe, Paris En ces temps où le sort de la négociation d’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne semble suspendu aux péripéties de la pré-campagne présidentielle en France ou aux subtils équilibres de la «grande coalition» allemande, voilà une exposition rassurante: il fut un temps, pas si lointain, où l’Occident et l’Orient vivaient en harmonie, un temps où ces voisins s’échangeaient des marchandises et des idées, où leurs créations artistiques se mêlaient au point de confondre, encore aujourd’hui, les meilleurs experts.

Identité et modernité, les voyageurs égyptiens au Japon de Alain Roussillon

03/05/2005

Identité et modernité,  les voyageurs égyptiens au Japon de Alain RoussillonAu dix-neuvième siècle, c’est l’Europe et plus particulièrement la France qui attirent l’auteur d’une des plus cocasses relations de voyage: l’Egyptien Tahtâwî. Celui-ci légua à ses lecteurs un traité sur Paris, y glissant ses réflexions sur la démocratie, les mœurs, le rôle de la presse, l’activité culturelle et scientifique de la France de 1830. Quelques décennies plus tard, les Egyptiens se déplacent plus volontiers vers l’Extrême-Orient que vers l’Occident. Parmi les pays du soleil levant, le Japon constitue pour eux un modèle fascinant, l’accomplissement d’une modernité triomphante qui n’aurait pas englouti l’identité de son peuple. A lire, sur la question, le surprenant essai d’Alain Roussillon.