Une vie indépendante: toujours plus tard

mena 545

L’infographie élaborée par Visualizing a recours à la métaphore de la course à pied pour dénoncer une des conséquences du chômage et de la précarité qui caractérise la vie de milliers de jeunes de la région MENA et qui se traduit par la hausse progressive de l’âge auquel les jeunes quittent leur famille pour devenir indépendants.

En Extrême Orient où le taux de chômage des jeunes est de 10%, les jeunes femmes se marient autour de 25 ans, tandis que l’âge moyen des hommes accédant au mariage se situe autour de 27 ans.

En Amérique latine, où le taux de chômage s’élève à 14%, l’âge moyen des jeunes mariés est de 25 ans pour les femmes, 28 ans pour les hommes.

Mais c’est précisément au Moyen Orient et en Afrique du nord que le taux de chômage atteint une moyenne de 28% de la population. Aussi les jeunes hommes sont contraints d’attendre 29 ans pour se marier, l’âge moyen pour les jeunes femmes se situe en revanche autour de 24 ans.

Les conséquences ne sont pas des moindres : selon l’estimation de l’ILO, l’organisation Internationale du travail, réduire de moitié le taux du chômage chez les jeunes conduirait à une augmentation du PIL (Produit Intérieur Brut) correspondant à 25 milliards de dollars d’ici 2018.

 


 

http://visualizingimpact.org/visuals/the-long-run-youth-unemployment-in-mena

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Related Posts

«Le mur de la disgrâce» à La Haye. Ce qu'en pense la presse arabe

01/03/2004

«Le mur de la disgrâce» à La Haye. Ce qu'en pense la presse arabePendant les trois jours d’audition du 23 au 25 février à la Cour Internationale de Justice de la Haye, sur les «Conséquences juridiques de l'édification d'un mur en Palestine», la presse moyen-orientale s’est partagée entre une indifférence blasée, des appels froids à la légalité internationale et quelques avis, plus rares, qui ont vu dans une éventuelle condamnation du mur, un nouveau souffle pour les pourparlers de paix.

Déclaration du Président de la Fondation Anna Lindh sur la situation à Gaza

13/01/2009

Déclaration du Président de la Fondation Anna Lindh sur la situation à GazaFaire la guerre pour redonner ses chances à la paix. Illusoire, cette théorie prend une dimension tragique avec le lourd tribut payé par la société civile palestinienne profondément meurtrie dans Gaza assiégée.

Les origines

02/07/2011

Les originesIl me semble que le facteur principal, la cause essentielle est d’ordre socio-culturel.C’est l’écart, le gap, le trou béant, qui s’est creusé entre, d’une part le pouvoir et ses pratiques et, d’autre part, la société civile et ses aspirations.