Une vie indépendante: toujours plus tard

mena 545

L’infographie élaborée par Visualizing a recours à la métaphore de la course à pied pour dénoncer une des conséquences du chômage et de la précarité qui caractérise la vie de milliers de jeunes de la région MENA et qui se traduit par la hausse progressive de l’âge auquel les jeunes quittent leur famille pour devenir indépendants.

En Extrême Orient où le taux de chômage des jeunes est de 10%, les jeunes femmes se marient autour de 25 ans, tandis que l’âge moyen des hommes accédant au mariage se situe autour de 27 ans.

En Amérique latine, où le taux de chômage s’élève à 14%, l’âge moyen des jeunes mariés est de 25 ans pour les femmes, 28 ans pour les hommes.

Mais c’est précisément au Moyen Orient et en Afrique du nord que le taux de chômage atteint une moyenne de 28% de la population. Aussi les jeunes hommes sont contraints d’attendre 29 ans pour se marier, l’âge moyen pour les jeunes femmes se situe en revanche autour de 24 ans.

Les conséquences ne sont pas des moindres : selon l’estimation de l’ILO, l’organisation Internationale du travail, réduire de moitié le taux du chômage chez les jeunes conduirait à une augmentation du PIL (Produit Intérieur Brut) correspondant à 25 milliards de dollars d’ici 2018.

 


 

http://visualizingimpact.org/visuals/the-long-run-youth-unemployment-in-mena

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Related Posts

Israël/Gaza: la frontière souterraine

31/01/2014

tunel 110wwAu début du mois d'octobre, près du Kibboutz Ein Hashlosha, le long de la frontière entre Israël et Gaza, certains soldats qui présidaient la zone ont découvert un chemin souterrain “illégal” à 18 mètres de profondeur.

La longue résistance culturelle des Palestiniens

20/11/2007

La longue résistance culturelle des PalestiniensLes Palestiniens existent, vibrent, écrivent et filment, s'expriment dans leur douleur -celle de l'exil intérieur et de l'enfermement- mais aussi dans leur diversité, leur humour, leur créativité.Ils puisent leur inspiration dans la tradition d’une terre millénaire, ils la puisent aussi dans l'horreur de l'occupation. Et leur destin inspire aussi les non Palestiniens.De Jean Genet à Mahmoud Darwich, de Hussein al-Barghouti à Adania Shibli, de Edward Saïd à Elias Sanbar, de Simone Bitton à Tawfik Abu Wael, petit panorama de la culture palestinienne...