«Consumés»: corps de sable fuyant la guerre de Gaza

Sur la plage de al-Shaja, à l’est de Gaza City, l’artiste palestinien Ayad Sabah a réalisé « Consumés », une installation composée de dizaines de statues de sable, chiffons et craie représentant hommes, femmes et enfants en train de fuir la mort et la dévastation qui vient de s’abattre, pour la énième fois, sur un territoire déjà mis à rude épreuve par des années d’isolement et d’embargo. Les visages des statues sont sans expression, immobiles, fixant le silence, parfois recouvert de peinture rouge comme pour rappeler les victimes de l’opération Barrière de protection lancée par Israël le 8 juillet dernier contre le Hamas, mais qui a pendant 50 jours causé la mort de 2100 palestiniens, des civils pour la plupart, dont 500 enfants.
 
{sis}articoli/arte-e-spettacolo/Palestina/sabble{/sis}
 

Related Posts

Le monde danse à Ramallah

11/05/2009

Le monde danse à RamallahDix-huit compagnies du monde entier se sont retrouvées pour le quatrième Festival de danse contemporaine de Ramallah (RCDF).

Shashat. Cinéma, femmes et changement social

29/10/2015

Shashat 110Shashat (« écrans » en arabe) s’apprête à célébrer son 10e anniversaire. Fondé en 2005 à Ramallah (Palestine) par un groupe de personnes engagées dans les domaines de la culture, de la recherche et du développement, Shashat est né sous l’impulsion de Alia Arasoughly, sa directrice générale, qui a longuement travaillé sur la question de la place des femmes arabes dans le cinéma.

Vérités subjectives de Palestine

08/08/2012

pa_atlas_110Babelmed s’entretient à nouveau avec Annelys de Vet, l’éditrice et dessinatrice visionnaire du Subjective Atlas of Palestine, publié en 2007, et qui fait désormais figure de prophétie artistique.