«Consumés»: corps de sable fuyant la guerre de Gaza

Sur la plage de al-Shaja, à l’est de Gaza City, l’artiste palestinien Ayad Sabah a réalisé « Consumés », une installation composée de dizaines de statues de sable, chiffons et craie représentant hommes, femmes et enfants en train de fuir la mort et la dévastation qui vient de s’abattre, pour la énième fois, sur un territoire déjà mis à rude épreuve par des années d’isolement et d’embargo. Les visages des statues sont sans expression, immobiles, fixant le silence, parfois recouvert de peinture rouge comme pour rappeler les victimes de l’opération Barrière de protection lancée par Israël le 8 juillet dernier contre le Hamas, mais qui a pendant 50 jours causé la mort de 2100 palestiniens, des civils pour la plupart, dont 500 enfants.
 
{sis}articoli/arte-e-spettacolo/Palestina/sabble{/sis}
 

Related Posts

Cisjordanie: Un Cinéma mobile

11/02/2008

Cisjordanie: Un Cinéma mobileLorsque la lumière s'éteint, les gamins survoltés poussent des cris d'excitation. La plupart d'entre eux ne sont jamais allés au cinéma et se retrouvent pour la première fois dans une salle obscure face à un grand écran.

Shooting Back: la caméra comme arme

01/08/2008

Shooting Back: la caméra comme arme Une Juive qui traite sa voisine palestinienne de prostituée. Des colons qui passent à tabac un berger arabe. Ces scènes, très médiatisées, ont été filmées par les victimes elles-mêmes grâce aux caméscopes que leur avait confiés une ONG israélienne.(*)

Hiam Abbass, comédienne sans frontières

10/03/2013

hiam_110Regard perçant. Expression déterminée. Un léger accent oriental mais pas une once de «miellosité». A une table du Pause-Café, où elle a ses habitudes depuis qu’elle s’est établie dans ce quartier de l’est-parisien, Hiam Abbass commande un jus d’orange histoire de se remettre du jet-lag. Elle rentre tout juste de New York où elle assurait la promotion de La fiancée syrienne du réalisateur Eran Riklis.