"Routes" par Mashallah News. Appel à contributions

//Abandoned railway in Mar Mikhael, Beirut. Picture by AMI, from our book Beirut Re-Collected (Tamyras).

Avec le déclin de l’Empire Ottoman, qui avait facilité la présence coloniale de l’Europe au Moyen-Orient, la mobilité dans la région a été radicalement transformée. Avant tout, la création d’Etats-nations a tracé des frontières là où il n’y en avait jamais eu. Enfin, le développement des moyens de transport modernes ainsi que les limitations de mouvement imposées aux citoyens du Moyen-Orient ont impliqué une mutation, parfois dramatique, des « routes » qui traversaient auparavant leurs espaces.

La situation est rendue aujourd’hui encore plus complexes par les crises qui -de l’Iraq à la Syrie- ravagent la région et affaiblissent les frontières nationales imposant de nouvelles démarcations non-officielles aux territoires et aux gens qui les habitent. Mais malgré le contrôle sans précédent sur le mouvement des personnes et des marchandises imposé par les Etats, les gouvernements, et maintenant les milices, les individus et les groupes continuent à trouver des solutions pour contourner ces limitations, et inventent des systèmes pour se connecter d’une localité à l’autre.

La série « Routes », pour laquelle Mashallah News vient de lancer un appel à contributions, repose sur la reconnaissance du rôle fondamental que la mobilité a sur la construction des identités culturelles, politiques, nationales et ethniques. Elle vise aussi à faire prendre conscience de l'importance et de l'impact que le pouvoir de parcourir certains itinéraires, ou au contraire d'en être empêché, a sur les destins individuels, les narrations historiques, et les mémoires collectives.

Mashallah News est à la recherche de contributions faisant remonter à la surface certains des itinéraires « disparus » qui permettaient, autrefois, de sillonner le Moyen Orient, mais aussi des itinéraires alternatifs qui dessinent dans la région de nouveaux réseaux. Le magazine aspire à écouter, entre autres, les histoires de ceux dont la vie a été bouleversée par le tracé d’une frontière nationale qui a coupé en deux leur territoire. Par exemple qu’en est-il de ces terres simplement connues autrefois comme Galilée septentrionale et Galilée méridionale ? Ou encore quelles sont les perspectives de ceux qui ont creusé les tunnels, aujourd’hui clôturés, tout autour de Gaza.

L’objectif de « Routes » est de comprendre comment la création, la transformation ou la destruction des différentes routes –historiques ou contemporaines – qui traversaient ou traversent encore le Moyen Orient a influencé la vie des populations, en recueillant des récits sur les chemins de fer tombés en désuétude, les migrations au delà de l’Océan, les routes de contrebande, les parcours de nouveaux nomades, les amours transfrontaliers nés avant le dépècement établi par les Accords Sykes-Picot (1916), les voies du commerce, les rivalités et les échanges culturelles, le souvenir du panarabisme avant la création des nations Arabes, etc…

Le partenaire du projet, Knooz Room, est une organisation libanaise focalisée sur la narration interactive et multi-médiale permettant de tracer un portrait inédit du Moyen-Orient, à partir de récits oraux. Avec la collaboration de Knooz Room, qui permettra le renouveau multimédia et interactif de son site, Mashallah News souhaite revisiter la région afin d’en redessiner, une histoire après l’autre, les nouveaux contours.

Les contributions, de 500 à 1000 mots, doivent être accompagnées d’images de routes, moyens de transports, parcours, arrêts, gares, etc., ou bien  de petits vidéos pouvant même être enregistrés avec un smart phone.

Edité par Mashallah News, « Routes » selon les critères énnoncés, n'en est pas moins un projet participatif, sans consignes strictes de format ou de style, pour laisser à chacun/e la possibilité d’enrichir avec sa propre perspective et créativité ce portrait collectif du Moyen Orient.

La date limite pour soumettre une proposition (en maximum 100 mots), accompagnée de la biographie de l’auteur et de quelques exemples d’ouvrages déjà publiés, était le 5 septembre dernier, mais l’adresse e-mail info@mashallahnews.com est toujours là pour ceux et celles qui ont une « Route » à travers le Moyen Orient d’antan ou d’aujourd’hui à partager. Un petit honoraire sera aussi octroyé, dans la mesure des ressources disponibles.


Related Posts

Minassa, Plateforme pour le Théâtre Arabe Aujourd’hui

11/10/2012

minassa_110L’Association Shams, le Théâtre Monnot, et l’Institut français du Liban organisent une rencontre sur la création théâtrale contemporaine dans le monde arabe. Beyrouth, du 15 au 20 octobre 2012.

Metropolis Art Cinema

06/10/2009

Metropolis Art CinemaAppel à inscriptions pour une Semaine du Film d’Animation organisée dans le cadre de Beyrouth Capitale Mondiale du Livre 2009.

Beirut International Dance Platform 2004

27/04/2004

Beirut International Dance Platform 2004Pionnier des Festivals de danse contemporaine au Liban, a été conçu et produit par le chorégraphe Omar Rajeh, en collaboration avec le Fonds pour le jeune théâtre arabe et l’institut Cervantès. Du 12 avril au 2 mai 2004 Théâtre Monnot, Beyrouth, Liban