ADNAN JOUBRAN, Borders behind, World Village

mk 3-bisJOUBRANLe plus jeune des trois frères Joubran a décidé de voler de ses propres ailes. Entouré du joueur de tabla Prabhu Edouard, du violoncelliste Valentin Moussou, du flûtiste et saxophoniste Jorge Pardo et du pecussionniste Javier Sanchez, il laisse libre cours à son imagination, pour voguer plus loin que sur les terres du Moyen-Orient, où le trio des trois frères - avec ses aînés Wissam et Samir - avait l’habitude de voguer.

Adnan s’envole ici vers le jazz (entraîné par la flûte libre de Jorge Pardo sur «Signs of madness»), vers les musiques minimalistes (l’intro de «That moment when»), les musiques espagnoles et le flamenco, et même les ragas indiens, univers musicaux qui n’ont cessé de dialoguer avec les musiques arabes depuis des siècles.

Adnan poursuit ce dialogue, en faisant parler plusieurs langues à son ‘oud...

//Ecouter: Adnan Joubran - "Beat The Dream" ("Borders Behind")

 

www.worldvillagemusic.com


Nadia Khouri-Dagher
 
 
 
 

Related Posts

Cinq caméras brisés

21/04/2013

5_video_Broken_110En 2005, pour la naissance de Gibril, le dernier de ses quatre enfants, Emad Burnat décide de s’offrir sa première caméra. La même semaine, les Israéliens de la colonie voisine de Modi’in construisent, avec l’aide de l’armée, un mur qui les séparent de Bil’in, privant ainsi ses habitants de 60% de leurs terres cultivables…

Le Trio Joubran

24/03/2005

Le Trio JoubranOn connaissait Samir Joubran pour ses trois précédents albums «Taqaseem», «Sou' Fahm» et «Tamaas». Il revient aujourd’hui, avec un nouvel album, et accompagné de ses deux frères «Le Trio Joubran». "Randana" qui sort ce 24 mars est une bonne occasion pour présenter trois frères palestiniens musiciens et prodiges, qui grâce à leur ouds ont conquis les scènes internationales.

L'art des femmes palestiniennes enfin vu de l'intérieur

02/01/2008

L'art des femmes palestiniennes enfin vu de l'intérieurC'est la première fois qu'un livre sur les artistes palestiniennes est "made in Palestine". L'organisation Al Hoash ouvre en effet sa série de publications avec un volume consacré à la création au féminin.