Io sto con la sposa (Moi, je suis avec la mariée)

sposa 250C’est l’histoire d’un voyage de trente mille kilomètres, du nord de l’Italie (Milan) à la Suède, d’un groupe de Palestiniens et de Syriens ayant fui la guerre. Pour passer les frontières blindées d’une partie de l’Europe, ils imaginent un stratagème : un faux cortège nuptial avec sa mariée et ses invités. Quel policier s’aviserait de perturber la noce en leur demandant leurs papiers d’identité ?

Raconté en prise direct, le voyage se déploie d’un pays à l’autre, se jouant des confins interdits pour devenir un film, « Io sto con la sposa » (Moi, je suis avec la mariée) est «une histoire fantastique et pourtant terriblement vraie

Pour soutenir les coûts de production et postproduction du travail, un campagne de crowdfunding a été lancée. Elle devra recueillir 150.000 euros pour finir le film, le présenter à temps au Festival de Venise et le distribuer dans les salles en octobre prochain.

 

 

 

//TRAILER

 

Pour plus d’informations et pour contribuer au financement du projet :

https://www.indiegogo.com/projects/io-sto-con-la-sposa-on-the-bride-s-side--2

Related Posts

Donner à voir l’«Absence»

08/10/2007

Donner à voir l’«Absence» L’exposition «Assenza» (Absence) du photographe piémontais Max Bienati présentée lors du Festival International de photographie de Rome regroupe toutes les tribulations de l’artiste et de son œil engagé auprès de populations déplacées, réfugiées, étrangères à leur propre terre. Une série de clichés en noir et blanc qui laisse à voir «ce qui manque».

Je parle

21/06/2010

Je parle et je me demande quel est l’espace du désir. Une société laïque et ouverte, cultivée et curieuse, qui se voit poussée dans l’absence absolue de justice et d’espérance. Une société qui se replie dans la dérive dévotionnelle.

Tradition des ciné-clubs, en fête à Rome…

28/10/2007

Tradition des ciné-clubs,  en fête à Rome…La Fête du cinéma de Rome a par moment des allures d’un gigantesque ciné-club. A la fin de la projection d’un film, le réalisateur, les comédiens et les producteurs se retrouvent avec le public dans la salle, pour une séance de question-réponse qui peut durer plus d’une demi-heure. Les directeurs artistiques de la manifestation qui assument leurs choix jusqu’au bout, présentent eux-mêmes leurs invités, animent le débat et assurent les traductions vers l’italien…