ANISSA BENSALAH, «Matriz»

nov13 mk230 ANISSAIl n’est pas donné à tout le monde d’avoir une voix qui procure une présence «physique» à la simple écoute d’un disque. Anissa Bensalah est de ces artistes-là, et voilà donc le premier album d’une artiste prometteuse.

            Tout d’abord nous suggérons à Anissa Bensalah de prendre un nom de scène brésilien ou international - «Anissa» ou autre chose : car si elle est née d’un père algérien qui lui a transmis son patronyme, Anissa est bien «brésilienne dans son coeur» (pour paraphraser «elle est Noire dans son coeur» de la célèbre «Samba da bençao» de Baden Powell et Vinicius de Moraes). En effet, elle nous captive lorsqu’elle est dans le répertoire brésilien, et nous ennuie plutôt lorsqu’elle vogue vers les côtes orientales...

            Le métissage n’est sans doute pas une chose facile à vivre au quotidien. En musique, c’est encore plus difficile : car il faut produire une oeuvre qui puise à la fois ici et là. Et dans ce premier album, Anissa ne fait encore que juxtaposer deux univers auxquels elle est attachée, et dans lesquels elle se reconnaît, sans réussir à les fondre en un AUTRE monde, qui n’appartiendrait qu’à elle.

            Mais la route vers l’expression de soi est longue, et la vie est faite de choix : en ayant posé épaules nues sur sa pochette, Anissa se positionne clairement comme une artiste qui ne vise pas les concerts dans les pays du Golfe et dans la sphère arabe ! Notre culture natale est bien souvent, comme on le dit d’une langue, notre culture maternelle (et les études anthropologiques le démontrent également : ce sont les mères qui transmettent aux enfants leur culture - cuisine, chansons, sociabilité, etc. - bien plus que les pères) . C’est bien le Brésil qui fait vibrer l’âme d’Anissa - et qui lui ouvrira toutes grandes les portes du succès !

nov13 mk545 ANISSA yt

Ecouter «Yemenja» : http://www.youtube.com/watch?v=h57C_9jz2P4

www.anissabensalah.com

www.ovastand.com

Related Posts

MUZZIKA! Mai 2012

26/06/2012

mk0_mai110En ce mois de mai, un délicieux premier album du guitariste belge Maarten Decombel; l’artiste espagnole Bebe et son rock fougueux; la “musique roumaine aventureuse” des Français du groupe Zakouska; les poèmes d’Adonis chantés par Abed Azrié; le chant kabyle-fusion de l’Algérien Idirad; et l’accordéoniste Francis Varis en état de grâce avec ses Suites de Bach, sa nourriture sprituelle quotidienne...

MUZZIKA! Avril 2012

25/06/2012

mk110_apr12Ce mois-ci: le piano sensible de Ludovico Einaudi (Italie); le cinéma musical de Toufic Farroukh (Liban); l’électro-pop hardi de Yasmine Hamdane (Liban); les chansons rebelles de l’Algérie coloniale; les fusions méditerranéennes de Oneira; et les chants subversifs du Cor de la Plana (Marseille). Marcha!

MUZZIKA! Mai 2010

13/05/2010

MUZZIKA! Mai 2010La Grèce est à l’honneur ce mois-ci. A écouter également la poésie de Pessoa en musique,   Kamilya Jubran et Werner Hasler, Salim Halali...les polyphonies de la région de San Remo en Italie. Et  enfin des notes latino-maghrébo-métissée de Fanfaraï!