WALLS

walls stretto 220Le projet Walls conçu par la Compagnie théâtrale Astragali de Lecce (Italie), et soutenu par le programme Culture 2007-2013 de la Commission européenne, se propose d’interroger les identités de frontière en Méditerranée, et de les dissiper à travers la création et l’information.

Plusieurs rencontres et résidences artistiques rythmeront ce projet selon quatre grands axes thématiques : «Théâtre au croisement des nouveaux murs » (Şerince, Turquie), « Anciens et nouveaux murs » (Zante, Grèce), « Murs et mémoires » (Paris, France), « Langues maternelles, révélatrices de conflits à travers le théâtre » (Nocosie, Chypre). Le projet sera également accompagné par la production de contenus journalistiques concernant les frontières (agenda, reportages, chroniques culturelles, etc.).

De nombreux partenaires sont impliqués dans Walls, parmi eux : l’Université du Salento, Le théâtre public des Pouilles, l’International Theatre Institute (Italie), l’International Theatre Institute(Chypre), le Theatre Institute – Direction Générale Internationale (France), Association Un vrai Beau Gars (France), Theatre Tsi Zakynthos (Grèce), la Performance Research Association (Turquie) et le site Babelmed (Italie).

 

 

 


 

Contacts:

Astragali

teatro@astragali.org

www.astragali.org

Babelmed

info@babelmed.net

www.babelmed.net

 

Related Posts

L’Etat Islamique peut-il être stoppé?

22/08/2014

filiu 110En juin dernier, les djihadistes l’Etat Islamique ont proclamé le rétablissement du califat sur les zones qu’ils contrôlent en Irak et en Syrie. Un régime de terreur, où tous ceux qui ne leur font pas allégeance sont persécutés et massacrés: chiites, chrétiens, yézidis. Qui sont ces djihadistes ? Quel est leur but aujourd’hui ? Ont-il les moyens de résister aux forces kurdes et irakiennes ? Entretien avec Jean-Pierre Filiu, Professeur à Sciences-Po Paris.

Les femmes arabes à la recherche des Desaparecidos

17/04/2016

Le donne arabe in cerca dei desaparecidos | babelmed | cultura mediterraneaDes centaines de personnes ont été victimes de disparitions forcées dans plusieurs pays arabes, non seulement durant les guerres civiles mais sous la répression de régimes didactoriaux. Pour connaître la vérité sur leur sort, des épouses et des mères n’ont pas hésité à descendre dans la rue. Elles se sont transformées en activistes et ont mobilisé leurs communautés afin de faire pression sur les institutions politiques. Histoires de ces mouvements sociaux au Liban, en Algérie et en Egypte. (Ebticar/Mada Masr)

Italie, terre des "desaparecidos"

05/07/2015

desasparesidos 110Environ 25.000 personnes ont péri en Méditerranée, depuis la fin des années 1980, mais aux côtés de ces morts dénombrées, se dresse un peuple de disparus et de sorts engloutis.