Lampedusa

lampedusa poesia 545

 

Lampedusa

Si ta main se ferme comme la pierre

Si ton olivier fait peur aux oiseaux

Si ta porte est un rideau de fer

Si ta cloche est sourde aux cris de la mer

Si l’horizon remplit ton cœur d’épouvantails

Si ta carabine tire sur les radeaux de fortune

 

 

Comment peux-tu honorer la terre ?

 

 

Si ton cactus ne sait donner que des épines

Si ton muret est une frontière pour les rapaces

Si ta vigne ne partage pas ses raisins

Si ton rivage vomit les corps anonymes

Si ton cimetière ne vaut pas une prière

Si ton rêve est une mouette empaillée

 

 

Comment peux-tu aimer la liberté ?

 
 

 

*Ce poème a été exposé au Musée d’Archéologie à Lampedusa- Italie, Août-octobre 2011, sur invitation de l’artiste Marco Nereo Rotelli.

 

 

 

 

 

 

 

 

Related Posts

Le père du “Tout Monde” nous a quittés

22/02/2011

Le père du “Tout Monde” nous a quittés“Mettre en relation la diversité du monde”: c’est autour de cette question fondamentale que s’articule l’oeuvre d’Edouard Glissant dont le legs est immense

A propos de Félix Molitor ou quand le soleil se lève au Nord

19/02/2005

Le soleil, celui de la Méditerranée, se lève aussi au Nord. Il est alors surdéterminé par un coefficient d’absence, de désir. Tel est le soleil qui éclaire l’œuvre de Félix Molitor, poète luxembourgeois d’expression française. J’ai toujours été interpellé par la présence du solaire dans l’œuvre de ce poète.

Le “Mur” de Simone Bitton

30/12/2004

Le “Mur” de Simone BittonOn a beaucoup parlé et écrit autour du documentaire de Simone Bitton, réalisatrice qui revendique depuis longtemps une double culture, juive et arabe. Faut-il s’en étonner? «Mur» raconte avec courage une des réalités les plus révoltantes du conflit israélo-palestinien.