Matthieu Saglio, «Cello Solo»

mk4_SAGLIO250Nous avons eu la chance d’assister au concert «Cello solo» que donnait à Paris, l’hiver 2013, Matthieu Saglio. Un spectacle envoûtant, le souffle du violoncelle devenant presque vivant, et les courtes compositions de Matthieu - qui a reçu une formation classique et maîtrise à la perfection cet instrument - se succédant, chacune avec son atmosphère particulière, influences mauresques ici, l’influence du grand Bach là, une infinie mélancolie dans telle autre mélodie, et, au fil du concert, le sentiment d’avancer comme dans une forêt, découvrant tel arbre ici, tel autre là, l’attention de l’auditeur toujours en éveil : ce fut un pur moment de bonheur, intense et poignant.

C’est toute la magie de ce spectacle de violoncelle seul qui est capturée dans cet album, qui permettra de découvrir un immense artiste français, étonnamment méconnu en France - il est vrai qu’il vit à Valence en Espagne depuis des années, traçant sa route avec passion et obstination - comme son Maître Jean-Sébastien Bach...

Nous connaissions Matthieu Saglio comme fondateur du joyeux groupe Jerez Texas, dont Babelmed est fan depuis ses débuts, et qui mêle jazz, musiques espagnoles et musiques du monde

(MUZZIKA! Mars 2008).

Le voici jouant maintenant dans la cour des grands, et nous espérons le voir très vite sur la scène des festivals de l’été et des grandes salles... ailleurs qu’en Espagne, où il est déjà très connu!

 

Ecouter «Souvenirs mauresques»

mk_solo_545

 

www.matsag.com

 


 

Nadia Khouri-Dagher

Juin 2013

 

 

Related Posts

Les dansantes Nuits de Nacre

03/10/2012

nacre_110Comment mesurer le succès d’un festival de musique ? Par sa capacité à faire danser les gens ! C’est ce qui se passé à Tulle, chaque année, pendant le Festival d’accordéon Les Nuits de Nacre.

MUZZIKA ! Juin 2016

15/06/2016

mk0j-110-Basel-RajoubUne révélation ce mois-ci, avec le saxophoniste Basel Rajoub, pépite venue de Syrie, toujours foyer ardent de la musique arabe. De Belgique, nous vient un duo merveilleux, le Chinois Guo Gan et le Turc Emre Gültekin, dialogue harmonieux d’instruments et de musiques traditionnelles. D’Espagne la Banda Morisca resssuscite l’Andalousie arabe d’autrefois avec...

MUZZIKA ! Décembre 2014 - Janvier 2015

20/12/2014

mk 0 110 RaulCe mois-ci... Aziz Sahmaoui et ses musiciens africains perpétuent les musiques métisses gnawa, où l’islam populaire accueille sans problème les esprits africains ; et Lili Boniche continue de chanter son «Alger Alger» tant aimée...Quand la musique rime avec immortalité!