Sur le Front de Damas

Le monde publie une enquête réalisée par son reporteur Jean-Philippe Remi, accompagné par le photographe Laurent Van der Stockt. Les deux hommes ont séjourné pendant deux mois à Damas et ses environs, clandestinement.

monde_545

Ce recours à l’arme chimique, considéré par Barack Obama une ligne rouge à ne pas franchir, semble désormais s’étendre à toute la Syrie devant l’immobilisme de la communauté internationale.

Dans l’éditorial qui ouvre sa une, Le Monde interroge : « si des journalistes ont réussi à enquêter sur place, comment expliquer que des dirigeants occidentaux, censés pouvoir recouper les données de leurs services de renseignements, n'aient formulé à ce jour aucune conclusion claire sur l'emploi d'armes toxiques en Syrie ? …"

Pendant ce temps, Bachar El Assad l’impuni en profite : le nombre des victimes atteindra bientôt 100.000 morts, tandis que la région risque de s’embraser à tout moment. Désormais, personne ne pourra plus dire qu’il ne savait pas.

 

 

www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/05/27/syrie-attaques-toxiques.html

 

 


 

Enquête publiée par le journal Le Monde

 

 

 

 

 

 

 

 

Related Posts

La douleur syrienne

29/10/2011

La douleur syrienneLe terrible massacre perpétré en Syrie a-t-il pour objectif de nous familiariser avec la mort en soustrayant la douloureuse image de la victime?

Un aspiro-narguilé résistant

24/07/2016

nargh0-110Maan Alhasbane était assis avec un de ses amis, improvisant des histoires humoristiques pleines de cynisme sur la politique du régime syrien, quand celui-ci lui suggéra de les enregistrer et de les publier sur les réseaux sociaux…