Pétition en faveur de Raja Benslama

 

raja_200Les signataires de la présente pétition dénoncent les poursuites pour délit d’opinion, engagées par le pouvoir islamiste en Tunisie contre Raja Benslama, psychanalyste et professeur à l’université de Tunis. Ils s’indignent qu’un mandat d’amener ait été lancé contre elle, le 21 février 2013, pour avoir critiqué un dirigeant du parti Ennahda à l’Assemblée constituante. Ils découvrent avec stupéfaction que le Ministre de la justice a autorisé ces poursuites sur la base d’une loi abrogée, après la révolution. Ils constatent que les agressions et les persécutions contre les intellectuels (artistes, journalistes, universitaires, humoristes, etc.) s’amplifient de jours en jours. Le doyen de la Faculté des lettres de La Manouba est trainé devant les tribunaux, depuis plus d’un an, sous des prétextes fallacieux. Devant ces graves atteintes aux droits et aux libertés, ils exigent des autorités tunisiennes l’abandon de toutes les poursuites. Ils demandent aux dirigeants des États européens d’adopter une position ferme face au parti Ennahda et à son supposé « islamisme modéré ».

 

 

Pour signer la pétition: http://www.petitions24.net/petition_en_faveur_de_raja_benslama_et_pour_les_libertes_en_tunis

 

 

 

Related Posts

S.O.S. Camp de Choucha, Tunisie

13/07/2013

sos_110Les réfugiés de Choucha, victimes de la guerre Libyenne, encourent aujourd’hui, un réel danger suite aux coupures d’eau et d’électricité ainsi qu’à la suspension totale de l’aide humanitaire assurée jusque là par le HCR.

Tunisie: une démocratie à bâtir

17/01/2011

Tunisie: une démocratie à bâtirInquiètes de la lenteur de notre gouvernement à condamner la violence d'Etat, nous tenons à réaffirmer aujourd'hui que la démocratie n'est pas l'apanage de quelques vieilles nations, et à exprimer notre soutien à ceux qui tentent dignement de la conquérir.

Tunisie: Allah, justice et… caricatures

13/02/2012

Tunisie: Allah,  justice et… caricaturesLa diffusion du film d’animation Persepolis a valu à Nessma Tv un procès. Les caricaturistes-blogueurs tunisiens s’indignent à leur manière.