19ème édition du Maghreb des livres

mag19liv_270La salle des fêtes de la Mairie de Paris se transforme, cette année encore, en une gigantesque librairie maghrébine avec quelques milliers d’ouvrages, une bonne centaine d’écrivains présents et des milliers de visiteurs. Outre les dédicaces de leurs ouvrages par les auteurs, ces derniers participeront également aux débats, cafés littéraires et entretiens publics prévus tout au long de ces journées. Des lectures publiques par les jeunes comédiens de la compagnie Par Has’Arts animeront aussi la manifestation.

Cette année, l’Algérie se taille la part du lion. Deux tables rondes lui sont consacrées : la première porte sur l’actualité algérienne « Cinquante ans après, où en est l’Algérie ? », la seconde sur la production littéraire féminine: « Cinquante ans d’écriture algérienne au féminin ». La mémoire d’écrivains et de personnalités d’Algérie sera également célébrée avec l’évocation de figures telles que Mouloud Aounit, ex président du MRAP disparu cet été ; celle de Pierre Chaulet, médecin algérien ; de Mouloud Feraoun, écrivain assassiné il y a 50 ans ; et de Tahar Djaout, écrivain victime d’un attentat il y a 20 ans à Alger.

De plus en plus prisé par les éditeurs du maghrébins, les jeunes sont aussi très fortement impliqués dans la préparation et les journées du Maghreb des Livres.

Depuis trois ans, de septembre à janvier, des lycéens franciliens, de Provence et de Rhône–Alpes travaillent avec leurs professeurs de français sur des textes qu’ils commentent lors du MDL, en présence des auteurs. Maïssa Bey, Jacques Ferrandez, Yasmina Khadra, Fouad Laroui, Habiba Mahany, Mabrouck Rachedi et Boualem Sansal ont déjà participé à cette initiative originale et lumineuse.

Tous ceux qui aiment la littérature maghrébine ne rateraient pour rien au monde ce rendez-vous, ce qui ne les empêche pas d’exprimer leurs exigences. C’est le cas de Kenza Sefrioui, journaliste littéraire, auteure d’une thèse de doctorat sur la revue littéraire marocaine Souffles : « Le Maghreb des livres est une excellente initiative, explique-t-elle. C'est l'unique espace où on a un aperçu de l'ensemble de la production du et sur le Maghreb. Mais il a tendance, à force de vouloir tout montrer, à ne pas suffisamment mettre en valeur les choses de réelle valeur... Et la production des pays du Maghreb apparaît pour ce qu'elle est: c’est à dire pauvre dans l’ensemble

Ghania Khelifi, journaliste algérienne, est elle-même à la fois enthousiaste et critique : « je visite le Maghreb des livres depuis sa création, dit-elle. Cette manifestation est à mon point de vue très importante pour la visibilité de ce que j'oserai appeler "le génie maghrébin". Jusqu'à cette excellente initiative de l'association Coup de Soleil et grâce aux efforts de son président, la littérature maghrébine était noyée dans la littérature arabe, et certains de ses écrivains confinés dans la catégorie auteurs d'expression francophone. Un salon pour les livres du et sur le Maghreb redonne une place à la culture et l'identité de cette région. Pourtant des progrès restent à faire. Je suis un peu déçue par la redondance des contenus et des auteurs. Il me semble qu'un salon du livre se doit de présenter les nouveautés de l'année et les nouveaux auteurs. Ce n'est pas toujours le cas…»

Enfin, le MDL, avec son café maure, réserve de jolis moments de convivialité et de retrouvailles. «Il y a des personnes que je ne rencontre qu’au Maghreb des livres, chaque fois avec le même plaisir, un plaisir très vif», raconte Samia.

Dans la morosité ambiante, ces instants précieux sont à saisir.

 


 

Nathalie Galesne

14/02/2013

logo_cdsProgramme complet

et horaires sur:

www.coupdesoleil.net

 

 

 

 

 

 

 

 

Related Posts

Caravane culturelle syrienne à Ferney

08/07/2018

Du 16 au 20 juillet au château de Voltaire. Table ronde, mezzés syriens, concert.

7e Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec

13/06/2018

Les inscriptions pour la compétition de courts-métrages du 7e Festival du film franco-arabe sont ouvertes jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2018.

 

Rencontre en souvenir de Michel Seurat et d’Omar Amiralay

27/06/2018

Les Dimanches de Souria Houria
Conçus et animés par Farouk Mardam Bey
Le dimanche 1 juillet 2018
de 17 h à 19 h