Rodrigo Romani, As arpas de Breogan

rodrigo_romani_333Rodrigo Romani, As arpas de Breogan, Fol Musica (Espagne).

Voilà un disque rare, absolument enthousiasmant, qui semble directement descendu du paradis ! La harpe était l’instrument des dieux et des anges dans les mythologies antiques, et si vous voulez vous offrir une heure de voyage dans les cieux couleur azur, mollement lové dans un doux nuage, alors embarquez avec Rodrigo Romani et son instrument merveilleux.

L’artiste espagnol, et plus précisément de Galice, cette région nord-est de l’Espagne, a longtemps été connu dans son pays comme membre du groupe Milladoiro, avec lequel il a tourné le monde et enregistré une douzaine d’albums. Il s’exprime en solitaire depuis quelques années, et «As arpas de Breogan» (Les harpes de Breogan) est son troisième album solo depuis le premier en 2001.

Nous avons adoré ce son aérien et léger, qui a le pouvoir fou de vous relaxer instantanément, harpe celtique qui est ici seulement accompagné de quelques (discrets) autres instruments tels qu’une flûte ou une harpe à bouche. Parfois on croirait entendre une kora - les deux instruments sont cousins - et Rodrigo Romani nous emmène, oui, sur un rythme africain légèrement balancé...

Le disque achevé, deux envies: le réécouter depuis le début, et aussi: rencontrer l’artiste qui crée cet univers extraordinairement lumineux et serein.

Ecouter: http://www.youtube.com/watch?v=POFl_C1iaLg

www.folmusica.com

 

 


 

Nadia Khouri-Dagher

21/12/2012

 

 

 

Related Posts

Et maintenant on va où?

06/10/2011

Et maintenant on va où?Porté par le souffle du “printemps arabe”, et l’affirmation de ses valeurs universelles, il y a fort à parier que le nouveau film de la réalisatrice libanaise Nadine Labaki dépasse de loin le succès de Caramel, son premier long métrage.

Vue d’en haut: les déserts du Sinaï et du Néguev

20/01/2007

Vue d’en haut: les déserts du Sinaï et du Néguev«Vue d’en haut» est une nouvelle rubrique de Babelmed, signé par le physicien italien Luca Pietranera, passionné d’images satellites et de Méditerranée. Cette première image qu’il nous propose est celle de la frontière entre l’Egypte et Israël.

GEO ART - Re-Thinking Beirut. Reconstruction, art et société

11/05/2007

GEO ART - Re-Thinking Beirut. Reconstruction,  art et sociétéEn mai, notre rubrique «Géoart» suit l’exposition «Re-thinking Beirut» et se penche sur une ville continuellement menacée de destruction matérielle et dont la mémoire est indissolublement liée à cette image brisée. Beyrouth ou une ville complexe, kaléidoscope des cultures de la mosaïque libanaise qui féconde en même temps et en permanence une réalité artistique, politique et sociale vive et contradictoire.